Partager

Le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR) estime que l’action du gouvernement pour restaurer la discipline au sein des forces armées et de sécurité doit être totale, neutre, sans ambiguïté et sans parti-pris. Elle doit concerner toutes les composantes des forces armées et de sécurité. «Le président de la République et le gouvernement doivent gérer de manière déterminée et équitable la question des promotions à titre exceptionnel aux grades supérieurs», lit-on dans la déclaration du FDR.

Pour une gestion saine de l’armée, en vue du rétablissement de la chaîne de commandement et du respect de la hiérarchie militaire, le FDR invite le président de la République et le gouvernement à geler et surseoir à toutes les nominations à titre exceptionnel au grade de général. Le Front soutiendra toutes les actions du Président allant dans le sens de la restauration de l’Etat de droit et du retour à l’ordre constitutionnel.

A ce titre, le FDR demande au gouvernement d’ouvrir ou de diligenter les enquêtes sur : ð les disparitions forcées de soldats, ð les agressions contre les journalistes, ð les arrestations illégales d’hommes et de femmes politiques.

En outre, le Gouvernement doit faire toute la lumière sur les informations consistantes d’exécutions sommaires de militaires survenues à la suite de la mutinerie du 30 septembre 2013.

Le FDR invite le chef de l’Etat à veiller à la non-ingérence des forces de défense et de sécurité dans le processus électoral notamment les prochaines élections législatives tant au niveau de l’établissement des listes de candidature que dans le déroulement de la campagne, dans les opérations de vote et de comptage des résultats.

Bruno D SEGBEDJI

18 Octobre 2013