Partager

Le continent africain n’est pas laissé pour compte à travers le discours du premier magistrat des américains en affirmant devant le Congrès des opportunités d’immigration, qu’une chance est possible pour ceux qui seront en situation régulière. Il n’a pas manqué de faire l’éloge pour ceux qui sont en situation irrégulière à partir d’une réglementation de statut qui est sans animosité et sans amnistie.

C’est une opportunité d’immigration digne des États-Unis, notamment des lois qui sont équitables et des frontières dont la sécurité est assuré. Une occasion à la jeunesse africaine qui préfère partir vers les contrées de l’occident quand on sait que le quotidien est un univers carcéral dont il n’est absolument pas possible de s’échapper. Une jeunesse pour qui parfois respirer est devenu synonyme de souffrir. La douleur et l’humiliation habitent l’âme, et l’avenir dans les pays africains ressemble à une perpétuelle descente aux enfers.

Lutte contre le terrorisme

Le Président George W. Bush a porté son regard sur la lutte contre le terrorisme qui a affligé le peuple américain le 11 septembre 2001 et dont les séquelles demeurent. Il n’en demeure pas moins qu’une question a certainement été résolue, et c’est pour remporter la bataille contre le terrorisme, qu’il faut porter le combat chez l’ennemi. Des mots qui semblent avoir leur place contre le danger de ce fléau qui traverse la planète et dont le plus visé n’est que les États-Unis. La lutte est menée contre les terroristes comme le Hezbollah, un groupe qui se place juste derrière Al- Qaïda pour ce qui est de vies américaines qu’il a sacrifiées. Le Président George W. Bush a fait le tour de l’Irak, un pays qui traverse une crise dans laquelle les américains semblent être impliqués. Il a affirmé qu’il est temps de mettre une nouvelle stratégie en Irak pour ramener la paix et le déploiement de plus de vingt mille soldats et marines en Irak.

Le Président Bush souhaiterait ainsi que ses idées soient soutenues par l’assistance pour prouver à l’Amérique qu’elle doit relever le défi auquel elle aura à faire face. Pour montrer aux ennemis à l’extérieur qu’elles sont unis. Il a également fait le tour du reste des pays du Moyen-Orient : George Bush s’est dit déterminé à mener une lutte sans merci contre toutes les formes de terrorisme pour stabiliser la vie des américains. Le Président George W. Bush, a affirmé que les États-Unis ne se limitent pas à la guerre et à la diplomatie.

L’aide américaine

L’action des États-Unis se fonde sur la vérité intemporelle : un effort sera fourni sur le défi de la lutte contre la faim, la pauvreté et la maladie. Il porte son regard vers le VIH/SIDA qui est une maladie terrible qui fait des ravages. Il a enfin porté à l’attention au congrès qu’une aide soit accordée à 15 pays de l’Afrique pour la lutte contre le paludisme et une attention pour financer le compte du millénaire, de façon à ce que l’aide américaine parvienne aux populations qui en ont besoin, dans le pays où la démocratie progresse et où la corruption recule. Un accent particulier doit être mis sur un effort sur l’expansion du commerce et l’atténuation de la dette qui offrent la meilleure chance d’améliorer les conditions de vie et d’éliminer la pauvreté qui semble être une fatalité pour le continent.
Gnimadi Destin

26 janv 07