Partager

Le ministre de la Coopération économique et du Développement allemand, Dirk Niebel lors de sa visite au Mali : «La coopération entre les pays reste suspendue jusqu’à ce qu’un gouvernement constitutionnel soit mis en place
»

Après son séjour à Ouagadougou et en Sierra Leone, le ministre de la Coopération économique et du Développement allemand, Dirk Niebel, a effectué, hier jeudi 9 août, à Bamako une visite de travail, à la tête d’une forte délégation. Au programme de son séjour figuraient des entretiens avec le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, le président de la République par intérim, le Pr. Dioncounda Traoré et le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Sadio Lamine Sow.

Lors du point de presse conjointement animé par ministre d’Etat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Sadio Lamine Sow, le ministre allemand affirmé : «la coopération entre le Mali et l’Allemagne est suspendue jusqu’à ce que l’Ordre constitutionnel soit établi. Mais, elle reste active dans le cadre humanitaire».

Selon lui, le nouveau gouvernement, qui sera mis en place, doit réagir le plus rapidement possible avec des objectifs bien précis pour régler la question du nord et organiser les élections libres, transparentes et démocratiques afin que les deux pays puissent relancer à nouveau leur coopération. Par ailleurs, il a souligné que l’Allemagne est l’un des premiers pays à soutenir le Mali après son accession à l’indépendance. La République Fédérale d’Allemagne a investi environ un milliard d’Euros au Mali dans le cadre de la coopération entre les deux pays.

Pour sa part, le chef de la diplomatie malienne a donné l’assurance que le nouveau gouvernement qui sera mis en place les jours à venir sera un gouvernement inclusif et d’union nationale pour résoudre la question principale : la libération totale du pays.

Au cours de sa visite, Dirk Niebel a été reçu en audience, respectivement, par le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra et le président de la République par intérim, le Pr. Dioncounda Traoré.

Au cours de ces différentes rencontres, les deux parties ont échangé, d’une part, sur l’évolution de la situation qui prévaut dans notre pays et, d’autre part, examiné les voies et moyens permettant d’aller vers une reprise de la coopération bilatérale, affectée par les événements du 22 mars dernier.

Bandiougou DIABATE

10 Août 2012