Partager

 » Nous allons gagner les élections communales pour reprendre le pouvoir en 2012 « 

Le président du Comité Exécutif de l’ADEMA – PASJ, Dioncounda Traoré a eu une journée très chargée le samedi 11 novembre dernier. En effet, dans la matinée, il a présidé au lancement de la campagne des abeilles, en commune III. Dans l’après – midi, il a fait la même chose dans les communes IV, V et VI du District de Bamako.

Partout, il a tenu le même discours : «  l’ADEMA va gagner les municipales avec au moins 50% pour éviter les coalitions habituelles tendant à l’empêcher de diriger le conseil communal. Nous allons nous battre pour la victoire parce que l’enjeu de ce scrutin, c’est la présidentielle de 2012. Notre victoire à ces élections nous permettra de reprendre le pouvoir en 2012 et de poursuivre notre programme « .

Dioncounda Traoré demeure intraitable sur la présidentielle de 2012. Il ne manque aucune opportunité politique pour se donner une belle assurance. Il avait d’abord dit de façon très claire que  » le président ATT est à son dernier mandat et partira en 2012 « .

Ensuite, à la veille et pendant le 4ème congrès ordinaire d’octobre 2008, le président des Abeilles a soutenu que le candidat de l’ADEMA à la présidentielle de 2012 sortira de ses propres rangs que le choix des candidats venus de l’extérieur est révolu.

Il ajoutera avec certitude que son parti gagnera cette élection majeure, ce qui lui permettra de diriger de nouveau le pays et de parachever l’œuvre entamée en 1992 puis interrompue par l’avènement d’ATT à Koulouba depuis 2002.

Ce discours du premier responsable de l’ADEMA avait provoqué à l’époque des débats intenses entre cadres du parti. Les uns ont estimé qu’il est trop tôt de parler de 2012 et les autres ont soutenu le contraire.

Ce qui est sûr, c’est que beaucoup d’entre eux ont souhaité qu’il n’aborde plus cette échéance dans ses différentes interventions, avant le moment venu.Manifestement, Dioncounda Traoré, en homme libre, difficile à canaliser, n’a pas pris en compte ces observations. Toujours égal à lui – même, il est revenu sur la présidentielle de 2012, à la faveur de la campagne électorale des communales du 26 avril. Il a bien remis ça :  » Nous allons….reprendre le pouvoir en 2012 pour continuer notre programme « . Cette phrase tenue sur le terrain de Sabalibougou, en commune VI, a eu un écho favorable auprès de la foule qui n’a pas manqué de multiplier les applaudissements.

Dirigée par Yacouba Diallo, la section ADEMA de cette localité a réservé un accueil triomphal à Dioncounda Traoré sur cette place publique, bondée de monde.

Les artistes et les chasseurs ont donné un éclat particulier à l’évènement, riche en couleurs. Des femmes habillées en pagnes ADEMA frappés de l’effigie abeille sont massivement sorties, idem pour les jeunes (filles et garçons) habillés en tee-shirts sur lesquels les portraits des différents candidats sont ostentatoirement visibles.

Que dire des banderoles et affiches, en rouge et blanc comportant des messages significatifs tels que :  » j’aime ma commune, je vote ADEMA… « .

Dans son allocution, Yacouba Diallo a déclaré : «  chers camarades, vous le savez et cela est devenu une tradition : les élections communales constituent des moments de communion entre la section ADEMA et les populations de la commune VI. En effet, celles – ci nous ont habitués à voter massivement pour conduire les destinées de notre municipalité. Nous sommes encore et toujours prêts à honorer le contrat de confiance qui nous lie aux populations de la commune VI dans le cadre de la gestion de la commune « .

Si cette confiance est renouvelée,  » nous nous engageons à œuvrer davantage pour le développement de la commune, l’assainissement des quartiers, la promotion des femmes, la promotion de l’emploi – jeunes, le développement du sport  » a promis avec insistance, le secrétaire général de la section. Celui-ci a donc invité ses militants à se mobiliser davantage et à fournir plus d’efforts. «  C’est en rangs serrés et déterminés que nous allons gagner, l’objectif étant d’avoir une majorité au sein du conseil communal « .

Enfin, Yacouba Diallo a rendu hommage aux partis politiques avec lesquels ils ont formé le directoire du conseil communal sortant. Il s’agit du MPR et de l’UDD. Il a donc réitéré la volonté de l’ADEMA de continuer à travailler avec eux ainsi qu’avec  » l’ensemble des acteurs présents dans la commune notamment l’alliance des partis politiques créée lors des législatives de 2007, pour le bonheur des populations « .


Chahana TAKIOU

14 Avril 2009