Partager

Le président du Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-Pasj), Pr. Dioncounda Traoré, a profité de la conférence régionale de la section Adema de Ségou pour sillonner les structures du parti à Markala et Niono. Objectif : mettre un terme aux querelles de leadership entre les responsables locaux afin de baliser le terrain pour la campagne présidentielle d’avril prochain.

Pour mobiliser les militants de l’Adema, les responsables du parti multiplient, depuis quelques semaines, les rencontres avec les structures de base. Ils ont effectué du 2 au 4 mars derniers une descente dans la cité des Balanzan. Après Koutiala, San et Mopti, la semaine dernière, le candidat de l’Adema, Dioncounda Traoré, s’est rendu à Niono, Markala et Ségou où s’est tenue la conférence régionale des sections du parti. Il était accompagné par une forte délégation composée de plusieurs membres de son staff de campagne.

Cette rencontre avec les militants a commencé dans la matinée du samedi 3 mars 2012 à Markala où la délégation a été reçue à l’entrée de la ville par une foule de militants. A leur arrivée au siège du parti, le Pr. Dioncounda Traoré a tenu une assemblée générale à laquelle ont participé plusieurs clubs de soutien à sa candidature.

Le rêve de Markala exhaussé

Cette visite du candidat du Parti africain pour la solidarité et la justice a été fortement appréciée par les militants de Markala qui venaient de recevoir pour la première fois à domicile, depuis 20 ans, un candidat de leur parti à l’élection présidentielle. Cette allure du président du parti a visiblement laissé une tache d’huile.

Pour le secrétaire général de la section Adema de Markala, Modibo Coulibaly, cet élan du Pr. Dioncounda Traoré se justifie par sa capacité d’écoute et de dialogue en vue de rassembler toutes les abeilles. Le candidat a salué les militants de Markala pour les efforts consentis en faveur de l’enracinement du parti à Markala. Il a appelé les militants à redoubler d’ardeur pour sa victoire finale en avril prochain. « Je suis le candidat de Markala en premier lieu car cette ville a été à l’origine de la motivation de ma candidature à l’élection présidentielle à travers la personne de Abdoul Traoré dit Diop.», a laissé entendre Dioncounda Traoré.

De la politique …à l’humanitaire

Avant de mettre le cap sur Niono, le président de l’Adema a également procédé à l’inauguration des dix fontaines d’eau réalisées au nom du parti par le député Adema à Markala, Cheick Oumar Dicko, en vue de doter les populations de la ville en eau potable. Le coup de réalisation de cette installation s’élève à 5 millions de F CFA. Selon Dioncounda Traoré, cet acte de générosité de Cheick Oumar Dicko, est à l’image de tous les membres de la grande famille des abeilles résolument engagés dans la voie du développement du Mali. A en croire le généreux donateur, il est aussi prévu dans les jours à venir la construction de deux autres fontaines d’eau.

La ruche des abeilles grossie à Markala

En plus de l’alliance scellée entre l’Adema et l’UDD, le candidat de l’Adema a eu un soutien de plus à Markala avec le lancement officiel d’un nouveau club de soutien dénommé « Dynamique Dioncounda Traoré, président 2012 ». En remettant sa lettre de déclaration politique et le tee-shirt de son mouvement au candidat de l’Adema, le président du club de soutien, Mamadou Diané, a promis au candidat de travailler d’arrache pied pour rassembler tous les jeunes de Markala à sa cause. Selon le secrétaire général de la section de Markala, il est aussi prévu la signature prochaine d’un protocole d’accord entre l’Adema et 12 partis politiques à Markala.

La section de Niono réconciliée

Le président de l’Adema a profité de sa tournée pour réconcilier les responsables locaux. La section de Niono est aujourd’hui résolue à faire table rase du passé pour faire bloc autour de la candidature du Pr. Dioncounda Traoré. Pour le secrétaire général de la section de Niono Abba Kalifa Dicko, la section Adema de Niono a été un moment confrontée à des problèmes, mais aujourd’hui, elle s’est réconciliée grâce à une prise de conscience des militants depuis que Dioncounda Traoré a été choisi pour représenter le parti à l’élection présidentielle. « A Niono, toutes les structures ont été déjà mise en place démocratiquement et nous allons, comme un seul homme, nous battre pour la victoire de l’Adema en Avril 2012 », a laissé entendre le secrétaire général.

Même son de cloche pour la présidente des femmes de l’Adema. « Aujourd’hui, grâce à la sagesse et au sens d’écoute de Dioncounda, nous avons mis un terme à nos querelles en vue d’assurer la victoire à notre candidat dès le premier de l’élection présidentielle d’avril prochain », a assuré Ramata Haïdara. Dioncounda s’est réjoui de la bonne santé de la section de Niono. « On avait des inquiétudes avant de venir à Niono à cause des problèmes auxquels la section était confrontée, mais, nous sommes maintenant rassurés par tout ce que nous avons vu depuis notre arrivée », a affirmé Dioncounda Traoré.

L’un des temps forts de la visite de la délégation à Niono a été le geste de l’opérateur économique Diadié Bah du Pdes à l’endroit du candidat de l’Adema. Pour souhaiter la bienvenue aux hôtes du jour, Diadié Bah a remis un bœuf au président et sa délégation.

Selon l’opérateur économique, ce geste symbolise le bon rapport et l’entente qui existent entre les deux partis.

De retour à Markala, le président candidat de l’Adema a, le même jour, présidé la cérémonie de lancement officiel des activités de la 16ème édition du Festival des masques et marionnettes de Markala avant de prendre le chemin pour Ségou où il a présidé, le lendemain, dimanche 4 mars le meeting des sections de Ségou. Le coordinateur régional de l’Adema à Ségou, Baboubou Traoré, a attiré l’attention des responsables des différentes sections présentes sur les enjeux de l’élection présidentielle à venir et les défis à révéler pour les militants de l’Adema. Pour Baboubou Traoré, la section Adema de Ségou dispose aujourd’hui de tous les moyens nécessaires (avec 33% de conseillers) pour faire élire dès le premier tour de l’élection présidentielle leur candidat. Par ailleurs, il a demandé aux cadres régionaux du parti à s’inscrire dans la concrétisation de cet objectif.

Au cours du meeting, le candidat du parti a tenu à lever toute équivoque sur la tenue de l’élection présidentielle prévue le 29 avril prochain. Pour Dioncounda Traoré, l’élection présidentielle aura bel et bien lieu en avril prochain. « On ferra les élections. Ceux qui pensent qu’il y aura un report, peuvent revoir leur copie en allant convaincre et mobiliser leurs électeurs», a déclaré le candidat de l’Adema. Avant d’ajouter que les élections de 1992 se sont presque tenues dans les mêmes situations.

Lors de cette rencontre, l’Adema a enregistré de nouvelles adhésions notamment celles de conseillers communaux de Baroueli.

Après le meeting, Dioncounda Traoré et sa délégation se sont rendus au futur siège de la section Adema de Ségou dont il a procédé à la pose de la première pierre avant de mettre le cap sur le Mweru Ba de Ségou où il a présidé la cérémonie d’ouverture de la conférence régionale des sections Adema. Le président de l’Adema a lancé un appel pressant aux militants de son parti, en les demandant à resserrer davantage les coudes. « Ensemble, les abeilles gagnent toujours. On va se diviser et se séparer aujourd’hui et après nous n’aurons que les yeux pour pleurer demain en regrettant nos actes», a martelé le président candidat.

Youssouf Z Kéita

Envoyé spécial à Ségou

L’Aube du 09 Mars 2012