Partager

Le président de l’Adéma/PASJ, Dioncounda Traoré, en prélude à la conférence régionale des sections Adéma de Ségou, a effectué une visite aux militants de l’Abeille à Markala et Niono.

La visite, le week-end dernier du président de l’Adéma/PASJ tombe à point. Elle a permis de galvaniser la section de Markala et de faire taire les dissensions qui régnaient entre les militants à Niono.

Arrivés aux environs de 10 h à Markala, le samedi 3 mars 2012, le président de l’Adéma/PASJ, celui de l’UDD, Tiéman Coulibaly (Ndlr : l’UDD a porté son choix sur Dioncounda Traoré et l’a investi candidat à l’élection présidentielle de 2012, le 25 février 2012 à Koutiala au cours de sa conférence nationale) et la délégation qui les accompagnait ont été accueillis en grande pompe à Markala devant le siège de l’Adéma/PASJ fraîchement rénové.

Dioncounda Traoré s’est contenté de remercier les militants pour cet accueil chaleureux digne des grands jours. « Je reviendrai vous dire quelque chose », leur a-t-il promis, signifiant ainsi qu’il n’était pas en campagne, mais qu’il était satisfait de la mobilisation et de l’engagement de l’Abeille dans l’ancienne cité ouvrière.

Pour le secrétaire général de la section Adéma de Markala, le parti est résolument tourné vers les élections qui pointent à l’horizon. Markala va tout mettre en œuvre pour que le candidat occupe le fauteuil de président de la République à l’issue du scrutin du 29 avril 2012, a assuré le président de la section. Cette visite de Dioncounda Traoré a permis aux militants de connaître davantage leur candidat à l’élection présidentielle.

Abdoul Kader Maïga, le président de la coordination des clubs et associations de soutien à la candidature de Dioncounda Traoré à l’élection présidentielle de 2012, a évoqué les qualités et les compétences du candidat. Mahamadou Dicko, le président du PDP (parti allié de l’Adéma/PAS), a remis une déclaration de soutien à Dioncounda Traoré ainsi qu’un t-shirt et une écharpe de son parti comme pour dire que l’Adéma et le PDP à Markala cheminent ensemble.

« Il n’y a plus de mésentente dans la section Adéma de Niono. En témoigne cette grande mobilisation », a d’entrée de jeu précisé le secrétaire général de la section Adéma de Niono, Khalifa Hama Dicko. A ses dires, la section a réussi à taire les dissensions et malentendus qui opposaient des membres de la section, « conscients que dans la désunion point de succès et que dans l’union une victoire est assurée ».

A Niono, comme à Markala, la mobilisation a été à hauteur de souhait de la délégation, particulièrement du président du PASJ, Dioncounda Traoré qui dévoilera que cette visite de la section de Niono s’inscrivait justement dans une logique de réconcilier les parties.

« Je suis heureux de constater que la hache de guerre est enterrée. Nous allons travailler davantage à maintenir cette union et cohésion au sein du parti à Niono », a indiqué Pr. Dioncounda Traoré. Pour lui la section de Niono n’est pas une section comme les autres eu égard à sa détermination et son engagement vis-à-vis du parti.

La section Adéma de Niono a, en effet, été la toute première à construire un siège au nom de l’Adéma. Cette action a été magnifiée par Dioncounda Traoré. Expliquant le sens de la candidature du parti à l’élection présidentielle, il a dit : « Nous voulons le pouvoir. Pas pour nous-mêmes, mais pour soulager les souffrances du peuple, continuer l’œuvre qui s’était arrêtée en 2002″.

Denis Koné

(envoyé spécial)

05 Mars 2012