Partager

Le président de la République par intérim, Pr. Dioncounda Traoré, a rendu une visite de courtoisie à la Mairie de la Commune IV. C’était le vendredi, 9 novembre 2012. Si pour le président Dioncounda, l’objet de sa visite est purement sociale parce que lui-même habitant de la Commune IV, cependant, elle est perçue autrement par bon nombre d’observateurs.

Très influent, sincère, honnête, sociable, humain, doté d’une expérience sans pareille en audit comptable et gestion, le Maire de la Commune IV jouit d’une forte popularité dans sa localité. Dès son arrivée à la tête de cette Mairie, Moussa Mara, transparence oblige, a déclaré tous ses biens à ses populations. S’il est déplorable de voir que certains politicards cherchent à être Maires pour piller les ressources financières et foncières de la Commune, l’expert-comptable de classe exceptionnelle voit autrement. Pour s’imposer davantage, Mara a élaboré des projets et programmes lui permettant de renflouer les caisses de sa Commune afin d’aider les couches les plus vulnérables. Il compte aussi lutter efficacement contre les spéculations foncières.

Mara, un partenaire de taille

Très écouté par l’ex-CNRDRE et la Primature, le président de la République par intérim voit en Mara un partenaire de taille. Dioncounda veut clairement exploiter le jeune Maire comme interface entre lui et Kati, d’un côté et Cheick Modibo Diarra, de l’autre. Impliqué dans aucune sale affaire, Moussa Mara serait le mieux placé pour jouer le rôle de modérateur entre les trois camps dans une période exceptionnelle de l’histoire de notre pays.

En d’autres termes, la visite dite de courtoisie du Pr. Dioncounda Traoré n’avait d’autre but que de demander l’accompagnement sans faille de Moussa Mara dans la réussite de la double mission qui lui est confiée : la reconquête du Nord et l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes. Le tête-à-tête tenu entre les deux hommes dans le bureau de Mara en atteste vivement !

Bassidiki TOURE

Le Guido du 14 Novembre 2012