Partager

En début de soirée de ce dimanche 3 juin, le Président intérimaire du Mali, Dioncounda Traoré, accompagné de son épouse, Mme Traoré Aminata Doucouré, du ministre de l’Economie et des Finances, Tiéman Coulibaly, de l’Ambassadeur du Mali au Japon, Badja Touré et de ses plus proches collaborateurs, a reçu la communauté malienne vivant au Japon, au nombre de 135 personnes. C’était au 2ème étage de l’hôtel Royal de Yokohama.

Au cours des échanges, les intervenants se sont d’abord réjouis de la présence de Dioncounda Traoré au Japon, avant de se déclarer inquiets de la situation sécuritaire et politique dans notre pays. C’est pourquoi ils ont demandé au Président Traoré de tout faire pour libérer Kidal et de désarmer sans condition le MNLA.
Autres doléances, la création d’un centre culturel au sein de l’Ambassade du Mali, la question des passeports non reconnus par certaines ambassades, notamment celle de la France et un engagement accru de nos autorités pour négocier des bourses d’études au Japon en faveur de nos étudiants.

Sur le plan politique, les Maliens du Japon ont invité Dioncounda Traoré à les aider à choisir un bon Président pour le Mali, capable de le sortir de la situation actuelle. En réponse, le Président intérimaire a déclaré: « Kidal sera libéré avant l’élection présidentielle. Kidal est malien et le restera. Le MNLA a fait comprendre à nos amis français qu’il pouvait les aider à libérer leurs otages. C’est ce qui a retardé notre action. Les Maliens sont pressés. Mais il y a un délai pour tout. Nous allons récupérer Kidal, c’est sûr et certain. Je vous demande de ne pas vous inquiéter pour cela. Encore une fois, Kidal sera libéré avant la présidentielle ».

Concernant les autres doléances, Dioncounda Traoré a laissé entendre qu’elles seraient étudiées et gérées grâce aux voies et moyens autorisés. En outre, l’illustre hôte a expliqué à ses interlocuteurs que tous les Maliens devaient s’impliquer pour la tenue de l’élection présidentielle et pour doter leur pays d’un « bon Président ». « Moi seul, je ne peux pas. Il faudra que tous les Maliens s’intéressent au vote, qu’ils choisissent en toute liberté celui ou celle qui leur semble à même de diriger le Mali en cette phase cruciale pour notre pays », a indiqué Dioncounda Traoré.

Précisons que Mamadou Diawara, Président du Haut Conseil des Maliens d’Asie, a fait des bénédictions pour le Mali et a offert, en guise de cadeau, un Coran au Président du Mali. La séance d’échanges de vues avait débuté par l’interprétation de l’hymne national en bambara par une jeune Malienne, Mama Gologo.

Chahana Takiou, depuis Yokohama

22 Septembre du 6 Juin 2013