Partager

Meeting de protestation d’IBK 2012 contre le report des concertations nationales : «Dioncounda a étalé son vrai visage de comploteur contre les Concertations» dit Younouss Hamèye Dicko

Appelés à un meeting d’information sur le report des concertations nationales, le samedi 24 novembre au Stade Omnisports Modibo Keïta, les quelques centaines d’invités d’alliance Ibk 2012 ont été surpris de voir la rencontre transformée en séance d’insulte.

A ce meeting d’information, le Pr Younouss Hamèye Dicko, Président de la Copam, pardon, de la Copam B s’est livré à son jeu favori depuis le coup d’Etat du 22 mars 2012. Il s’agit d’insulter copieusement les membres du Front uni pour la République et la démocratie (Fdr). Les faux démocrates, les faux républicains, les enfants gâtés, pourris, apatrides, les malhonnêtes intellectuels sont les qualificatifs que Younouss Hamèye Dicko a donnés aux membres du Fdr. «A travers le report des dates des concertations nationales, Dioncounda Traoré vient d’étaler son vrai visage de comploteur contre les concertations nationales. En complicité avec ses amis du Fdr. Depuis plus de trois mois, les faux démocrates, les faux républicains du Fdr ont prôné le Boycott des concertations nationales tant souhaitées par le peuple malien. Ce sont les enfants gâtés, les enfants pourris qui n’acceptent pas de jouer que si on leur donne des bonbons» a déclaré le Pr Younouss Hamèye Dicko.

Il a ajouté que le Fdr se fait désirer parce qu’’il est soutenu dans sa démarche par la Cédéao. «Le Fdr se fait désirer en pensant qu’’il est trop riche, trop important. A cause de leur malhonnêteté intellectuelle, les dates des assises nationales ont été reportées. Et notre pays est ainsi pris en otage». S’agissant des nouvelles dates fixées aux 10, 11 et 12 décembre, les responsables de la Copam et d’Ibk 2012 ont émis des doutes. Ils estiment que ces dates coïncident avec celles de l’Espace d’ Interpellation démocratie (Eid) prévu pour le 10 décembre. Qu’à cela ne tienne, la Copam exige la tenue des concertations nationales, que le président de la République et son Premier ministre prennent leurs responsabilités devant l’histoire. Elle a exprimé son soutien à l’armée nationale et lui demande d’engager les hostilités pour libérer le Nord sans délai.

Dans la foulée, le bouillant Dr Oumar Mariko a emboîté le pas à son président, Younouss Hamèye Dicko. Pour lui, le coup d’Etat du 22 mars est une chance pour le Mali qu’il faut exploiter. Parlant du boycott des assises par le Fdr, Mariko dira que l’incrimination des cadres du Fdr les empêche de participer aux concertations. «Que ceux qui pensent que Dioncounda et le Fdr sont en porte-à-faux se détrompent. Le Fdr est bourré des narcotrafiquants et de mauvaises personne de tout acabit» a-t-il dit. Enivré par les projecteurs des caméras et les signes d’encouragement de son nouveau griot, Mohamed Tabouré, Oumar Mariko accusera le Président Dioncounda et le Premier ministre Cheick Oumar de piller les maigres ressources de l’Etat. «Le Premier ministre et Dioncounda sont en train de voler les derniers publics à des fins de campagne électorale», précisera –t-il. Remonté contre les autorités de transition, Mariko a demandé au bureau de coordination de l’Aeem de braver les mesures prises par les ministres de l’Education. Ces derniers avaient appelé l’Aeem à surseoir au renouvellement des comités. Mais Mariko lui demande à continuer de renouveler ses comités.

Pour sa part, vague dans ses idées, Amadou Soulalé, porte parole de l’Alliance Ibk 2012, a commencé par faire l’éloge du capitaine Amadou Haya Sanogo, avant de faire le compte rendu de la rencontre des leaders religieux. Il a aussi exhorté l’assistance à contribuer à l’effort de guerre, tout en les invitant à participer massivement aux concertations comme si tout le monde était invité à prendre part à la rencontre.
En ce qui concerne le secrétaire par intérim de la coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali, Ibrahim Traoré, il a rassuré les autorités en charge de l’éducation qu’’il n’y aura pas de sortie inutile cette année.

Oumar KONATE

Le Prétoire du 26 Novembre 2012