Partager

Pour assurer la cohésion sociale à Dioila, l’honorable Mamadou Diarrassouba a organisé une coupe dans le cercle. Objectif: rassembler la jeunesse autour de cette activité sportive et récréative et détecter tous les talents du cercle pour renforcer l’effectif de l’équipe du cercle, le Baoulé club.

remise-coupe-diarass.jpg
Après le succès de la première édition de sa Coupe organisée à Fana, c’est à Dioila, chef lieu du cercle, que l’honorable Mamadou Diarrassouba a réuni les jeunes autour du sport.
Cette édition avait pour principal objectif de réunir les jeunes autour des valeurs récréative, de fair-play, d’amitié et de cohésion du football. En plus, il s’agissait pour le donateur de contribuer à la relance de la meilleure équipe du cercle, le Baoulé club.
Débuté le 22 septembre dernier (date d’anniversaire de l’indépendance du pays), le tournoi a enregistré la participation de 8 équipes. Au bouquet final, c’est l’AS Bolibana qui a été vainqueur  en laminant l’AS Doukoukono (4-1). Cheickna Mariko, Bassekou Sidibé et Alou Traoré (auteur de 2 buts) sont les butteurs qui ont offert la victoire à l’équipe de Bolibana, l’un des premiers quartiers de Dioila. Coté AS Doukoukono, c’est Lamine Coulibaly qui est l’auteur de l’unique but.

La finale, qui a eu lieu hier à Dioila, a enregistré la présence de toutes les autorités administratives et sportives du cercle. Plusieurs membres du bureau politique nationale du Rassemblement pour le Mali (RPM), parti du député, ont effectué le déplacement. Une vingtaine de députés étaient également présents pour soutenir cette initiative de l’honorable Diarasouba.

« Je suis satisfait de la finale et du tournoi tout entier. Nous sommes dans une logique de relance des activités sportives. Plusieurs autres compétitions de ce genre seront organisées dans tous les coins du cercle pour détecter les talents. Il s’agit de Massigui et de Bèlèco», assure l’honorable Mamadou Diarassouba.
Et d’ajouter : « Nous voulons que la jeunesse de notre cercle soit ensemble. Une cohésion sociale pour booster le développement. Aujourd’hui, notre cercle donne une leçon du vivre-ensemble à tout le Mali. Un exemple qui doit être suivi sur tout le territoire national ».

Le Baoulé club de Dioila peine, depuis une dizaine d’années, à s’affirmer sur la scène nationale. Après avoir frôlé la montée à la première division lors de la saison 2014-2015, tout le cercle renoue l’espoir de voir leur club en ligue 1. Pour se faire, le club doit être bien managé et son effectif renforcé. « Nous allons tout mettre en œuvre pour réunir le pari de la mobilisation autour de l’équipe du cercle », a promis l’honorable Mamadou Diarassouba.

Sory I. Konaté
21 Octobre 2016
©AFRIBONE