Partager

Nommé le 7 octobre 2021 par le Saint-Père, le Pape François, Monseigneur Hassa Florent Koné a été intronisé, le week-end dernier, évêque de San par le Cardinal Jean Zerbo. Il devient du coup le troisième évêque du Diocèse de  San, après Joseph Pérot et Jean-Gabriel Diarra. L’ordination épiscopale, couplée à l’ouverture solennelle du centenaire de la Paroisse de Mandiakuy et de l’évangélisation du Diocèse de San, a enregistré la présence d’une délégation du Saint-Siège, des autorités administratives, religieuses et coutumières de notre pays.

 Le nouvel évêque, Monseigneur Hassa Florent, place sa mission sous le signe de la fraternité, du dialogue et de l’union entre les fils du pays. Il s’abreuve à la source de la fraternité puisque qu’il croit à la rédemption de l’humain. Il explique à toutes occasions que «nous sommes tous frères et sœurs». Monseigneur Koné croit aussi à la vertu du dialogue entre les peuples et les confessions religieuses.

Pour accomplir cette mission qui lui a été confiée par Dieu, le nouvel évêque sollicite la collaboration et les prières  de tous ses compatriotes en général et des baptisés du diocèse de San en particulier. «Chers fils et filles du Diocèse de San, on nous a confié la maison. Que chacun fasse seulement ce qu’il lui revient d’accomplir et la maison tiendra bon», a rappelé le nouvel évêque, avant de rendre hommage aux premiers chrétiens du Diocèse de San. Hassa Florent Koné s’est confié à la prière de tous pour l’accomplissement de cette grande et exaltante mission. Celui qui a aujourd’hui la charge pastorale du Diocèse de San, est né le 17 février 1969 à Manina, dans le même Diocèse et a fait le Petit séminaire de Togo (Paroisse de Sokoura au Mali) de 1983 à 1986 avant de fréquenter le Séminaire Pie XII et le lycée Prosper Kamara de Bamako de 1986 à 1989. L’homme d’église a terminé ses études de philosophie et de théologie au Grand séminaire Saint Augustin de Samaya en 1996 et a été ordonné prêtre le 8 septembre de la même année.

 Depuis son ordination sacerdotale, il a exercé plusieurs ministères. Vicaire paroissial à Sokoura de 1996 à 2005 ; responsable de la liturgie et des mouvements d’action catholique ; membre du conseil diocésain des finances de 1997 à 2005 ; secrétaire de la commission diocésaine de la liturgie de 1999 à 2005 ; chef du chœur diocésain et secrétaire de la commission nationale de la liturgie de 2000 à 2005.

Monseigneur Hassa Florent a un doctorat en liturgie à l’Athénée pontifical Sant’Anselmo de Rome et a effectué une formation à l’Institut pontifical de musique sacrée de 2008 à 2011. Depuis 2014, il est le trésorier général de l’Union des prêtres du Mali et professeur de communication traditionnelle à l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest – Unité universitaire de Bamako (UCAO-UUBA). Et depuis 2017 jusqu’à sa nomination comme évêque de San, il était le recteur du Grand séminaire Saint Augustin de Samaya. Bonne mission Monseigneur Hassa Florent Koné.

Source: L’Essor