Partager

Difficulté de stationnement : le syndicat des sotramas et de taxis décrète une grève illimitée sur le tronçon de Kabala.

Suite à l’empêchement de chauffeurs de sotramas par les élèves de faire des stationnements sur la route de Kabala, les syndicalistes des transports en commun ont décidé de décréter une grève illimitée à partir de ce lundi 29 juillet 2019 sur ce tronçon.

Ils étaient nombreux, les syndicalistes sur la route de Kabala à faire descendre des clients dans les sotrama et dans les taxis qui roulent en direction de Kabala.

Tout a commencé par la décision des autorités communales de séparer le passage des motocyclistes de celui des véhicules. Cette décision a été prise par les autorités communales à la suite des grèves des élèves et des étudiants relatives aux nombreux cas d’accidents sur cette route. Plusieurs motocyclistes y ont perdu la vie.

Cette route étant très étroite, la séparation de ces passages a engendré des difficultés de stationnement pour les transports en commun. Chaque stationnement des sotamas engendre des perturbations sur le passage des motocyclistes. Pour empêcher les sotramas de déranger leur passage, les élèves et étudiants ont décidé de se faire justice. Des opérations de saccager le pare-brise des sotramas qui stationneront sur cette route ont été entamé par les élèves et les étudiants le samedi dernier.

Selon le président du syndicat des sotramas du secteur de Kalaban Coro Bemba Traoré, les transporteurs des sotramas et de taxis sont victimes d’agression de la part des élèves et des étudiants. « Nos voitures sont saccagées, certains chauffeurs et apprentis chauffeurs ont échappé de justesse aux lynchages. » a affirmé M.Traoré. Pour éviter cette violence qui est devenue cyclique entre les étudiants et les transporteurs, les chauffeurs de sotrama à travers leur syndicat ont décidé d’abandonner cette route jusqu’à nouvel ordre.

L’occasion était opportune pour M.Traoré d’inviter les autorités à prendre des dispositions afin d’éviter les affrontements entre les élèves et les transporteurs. Il estime que l’identification des espaces de stationnement permettra d’empêcher la violence entre les transporteurs et les élèves. « Nous souhaitons qu’on nous octroie des endroits de stationnement afin d’éviter des violences cycliques entre les élèves et nous transporteurs de sotrama » dixit Bemba Traoré.

Le choix de ce lundi 29 juillet 2019 pour décréter cette grève qui était plus que previsible car les examens du DEF commencent ce même jour. Le déclenchement de la grève perturbera le transport des élèves vers les centres d’examen car bon nombre des élèves empruntent les sotramas et les taxis pour s’y rendre. Le retard de ces derniers dans leur centre d’examen respectif permettra aux autorités de prendre à bras le corps cette problématique atteste M.Bemba Traoré.

Les transporteurs des sotramas et des taxis conscients des difficultés qu’ils posent sur la fluidité du passage des motocyclistes, décident d’arrêter le transport vers la localité de Kabala avant les aménagements qui détermineront des aires de stationnements sur cette route.

Bissidi Simpara
Bamako, le 29 Juillet 2019
©AFRIBONE