Partager

Les travaux des trois jours de l’atelier afin d’armer les femmes dans la lutte contre la propagation de l’extrémisme violent initié par l’institut américain pour la paix et mise en œuvre au Mali par l’ONG Femmes et Développement (FEDE) a pris fin le mercredi 15 Septembre 2021. Cet atelier a été une aubaine pour renforcer les capacités des femmes leaders des zones d’intervention du projet dans le cadre de la lutte contre le phénomène.

La cérémonie de clôture qui était placée sous la houlette de l’ambassadeur des États-Unis au Mali Dennis Hankins a été une occasion pour la Directrice exécutive de l’ONG Femmes et Développement Korotoumou Théra de rappeler que ce premier dialogue national qui prend fin aujourd’hui, a été organisé au siège de son ONG à Kati pour améliorer la compréhension et l’expertise de la dynamique de l’extrémisme violent au niveau national et que les trois jours d’échanges ont été une aubaine pour les femmes engagées pour la paix, la cohésion sociale et la réconciliation de mettre en commun leurs méthodes, leurs techniques et toutes les autres stratégies qui leur permettront.

Elle a révélé que pour marquer leur détermination à engager un combat sans merci contre l’extrémisme violent, que les participantes se sont dotées d’un plan d’action pour marquer la contribution des femmes dans la lutte contre le phénomène et que ce plan d’action de deux ans, pour un montant de huit milliard six cent soixante-deux millions (8 662 000 000 FCFA) devient pour eux un cadre cohérent pour leurs actions dans la lutte contre l’extrémisme violent.

La directrice exécutive de l’ONG femmes et développement a montré que durant les trois jours, qu’elles sont convaincus de ce que peut être leur impact dans ce combat et qu’elles ont adopté un slogan à leur image « la voix des femmes porte plus que le bruit des armes » ce slogan est très évocateur, mais, surtout véhicule l’espoir d’un retour rapide à la paix au Mali explique-t-elle.

L’ambassadeur des États-Unis au Mali Dennis Hankins a dans ses propos salué l’inlassable effort des femmes maliennes dans le processus du retour de la paix et de la quiétude et qu’ils sont engagés aux côtés du Mali dans la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain