Partager

Addis Abeba, la capitale éthiopienne, a abrité la semaine dernière, le 5è Forum pour le développement de l’Afrique. Ce Forum avait pour thème « jeunesse et leadership au XXIè siècle ». Un projet de déclaration consensuelle a sanctionné les débats. Ce texte sera présenté au sommet des chefs et de gouvernement de l’Union africaine de janvier prochain à Addis Abeba.

La délégation malienne qui participait au forum était composée d’une dizaine de membres représentant la jeunesse. Elle était conduite par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Natié Pléa. A la cérémonie d’ouverture, le ministre était accompagné de notre ambassadeur à Addis Abeba, Al Maamoun Baba Lamine Kéïta.

L’ouverture de la rencontre s’est déroulée en présence d’éminentes personnalités, dont le Premier ministre éthiopien, Mélès Zenawi, le secrétaire général de l’ONU, Koffi Anan, le président de la Commission de l’Union africaine, l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré, et le secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, le Gambien Adoulie Janneh.

Si le thème central de la session était la jeunesse et le leadership au 21è siècle, plusieurs autres sous-thèmes très actuels ont été abordés : l’éducation et la formation professionnelle des jeunes, l’emploi des jeunes, le phénomène migratoire, l’entreprenariat jeunes, les TIC, la santé et le Vih/Sida etc….

Le forum dédié à la jeunesse, a été l’occasion de lancer la charte africaine de la jeunesse qui a été remise officiellement par le président de la Commission de l’Union africaine, aux représentants des divers mouvements de jeunes participants à la rencontre. Ils étaient des centaines de jeunes venus de tout le continent. Le Mali est le premier pays à avoir signé cette charte africaine de la jeunesse.

En marge des travaux, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans l’enceinte de la somptueuse salle de conférence de la CEA à Addis Abeba en hommage à Koffi Anan qui doit bientôt quitter son poste de secrétaire général de l’ONU. Un Koffi Anan qui avait justement débuté sa carrière, il y a quarante ans au sein du système des Nations unies, précisément à la CEA dont le siège est installé dans la capitale éthiopienne, depuis sa création dans les années soixante.

Dibril M’BODGE

Ambassade du Mali à Addis Abeba

24 novembre 2006.