Partager


Au Mali, l’artisanat est consideré comme un secteur indispensable et incontournable dans la mise en oeuvre d’une politique de développement par sa capacité à générer des emplois et des revenus. C’est pourquoi d’ailleurs un Centre National pour la Promotion de l’Artisanat a été créé. Son Directeur est M. Samba Thiam. _ Sous l’égide du ministère de l’Artisanat et du Tourisme, il coordonne les activités pour la promotion de l’artisanat à travers l’organisation des séances de formation des artisans, des festivals et expositions à travers le monde. _ Avec ces différentes activités, on peut considérer l’artisanat comme un secteur porteur à cause de sa capacité de création d’emplois et à génerer des ressources.


REALISATION AU TITRE DE L’ANNEE 2006

Au titre de l’année 2006, le secteur de l’artisanat a enregistré quelques réalisations en termes de promotions commerciales à travers la participation et l’organisation des festivals, au cours desquels d’appréciables ventes ont pu être faites. Ainsi, on a pu comptabiliser environ 341.855.000 de nos francs, rien qu’avec les ventes, la participation et l’organisation des festivals et salons de l’année 2006.

Ainsi, les 73 artisans qui ont participé au Festival d’Essakane ont fait un total vente de 3.175 000F CFA, les 115 artisans du Festival sur le Niger ont fait 7 000 000F CFA de ventes. Les journées culturelles et touristiques de Kayes, Médine ont permis aux 35 artisans qui ont exposé des oeuvres artisanales de faire 2 380 000F CFA de ventes. Aussi, la Fête de l’Artisanat du Mali en France a permis aux 75 artisans de vendre des produits artisanaux pour une valeur de 3 9 300 000 de nos francs.

En plus, en 2006, 120 artisans maliens ont participé à la 10ème édition du SIAO, au cours de laquelle certains ont remporté les meilleurs prix. Le premier prix du meilleur stand pays d’une valeur de 2 500 000F CFA a été remporté par un Malien, le prix de l’Union Africaine pour femme 2 250 000F CFA a été aussi remporté par un Malien. Ensuite, le prix de la marraine (500 000F CFA) et le 2ème prix de la Banque Agricole et Commerciale du Burkina (500 000F CFA) ont été remportés par des Maliens.

Il faut par ailleurs souligner la participation de notre pays à la 6ème assemblée générale du Comité de Coordination pour le Développement et la Promotion de l’Artisanat Africain, au cours de laquelle le directeur du Centre National pour la Promotion de l’Àrtisanat (CNPA) a été élu en qualité du secrétaire général.

Aussi, il faut rappeler que lors de la participation du Mali à la 1ère Mission Commerciale au CANADA du 9 au 15 octobre, six artisans maliens ont été retenus par les achèteurs professionnels Canadiens dans le cadre du Programme d’Appui Canadien au Commerce International en Afrique. Tous ces résultats encourageants s’expliquent par la formation de 704 artisans dans différents corps de métiers et 125 responsables des chambres de métiers ou des associations formés en leadership.

Rappelons que le CNPA a participé aux activités de relance du PDSA et à la formulation du Projet d’Appui aux Sources de Croissance pour la composante artisanat.


PERSPECTIVES

Dans le cadre du Projet Pôles de Croissance (2005-2010), il est prévu dans le secteur de l’artisanat, la relance de la Tissuthèque pour un montant de 200 000 dollars US, l’amélioration du cadre légal et règlementaire du secteur de l’artisanat pour un montant de 40.000 dollars US.

Au cours de ce projet, il sera question de la codification, la collecte et le traitement de l’information statistique pour un montant de 30 000 dollars US. En plus, il sera question du développement stratégique intégré d’une grappe de filières artisanales au Mali et du renforcement des capacités des ressources humaines pour des montants respectifs de 50 000 dollars US et 20 000 dollars US.

Il faut par ailleurs souligner l’élaboration du schéma directeur de développement du secteur de l’artisanat qui dégage quelques axes prioritaires comme l’amélioration du cadre institutionnel légal et réglementaire, de l’outil de production, l’accès des artisans au crédit, la promotion commerciale des produits artisanaux.

Rien qu’avec ces perspectives, on peut s’attendre à des résultats meilleurs en 2007.

Dado CAMARA

22 décembre 2006.