Partager

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéita Aida M’Bo, est à pied d’œuvre pour relever les défis.

Hisser haut les secteurs de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable et donner un nouveau visage à la ville de Bamako grâce à l’évacuation des déchets liquides et solides : telle est l’ambition de Mme Kéita Aïda M’Bo, ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable.
Après des visites de terrain pour s’imprégner des conditions de travail et le niveau d’avancement des activités, elle a initié une série de rencontres avec les structures de son département afin de mieux faire connaître les programmes et projets. Il s’agissait, pour le ministre, de créer une synergie entre les acteurs du département.
Les différentes rencontres initiées ont enregistré la présence des chefs de services concentrées et déconcentrées, des coordonnateurs de projets, de l’AEDD, de l’ABFN de la DNEF, de la DNACPN et de l’Angesem.
En matière de communication, l’accent sera mis sur la sensibilisation des populations sur l’assainissement, la protection de l’environnement, etc. Le ministre a instruit une communication sur toutes les activités et tâches confiées au MEADD. Pour ce faire des documentaires seront conçus pour rendre plus visibles les réalisations sur le terrain.
Le MEADD, depuis sa prise de fonction multiplie des actions pour débarrasser la capitale de ses d’ordures. Avec le soutien d’opérateurs économiques et bonnes volontés, le département a pu évacuer beaucoup de dépôts anarchiques et de transit notamment sur la route de Sénou et à Médine non loin de l’établissement scolaire public et du stade Modibo Kéita.
D’autres actions sont envisagées dans les jours à venir pour rendre plus attrayant le district, « diatigi » (ville hôte) du Sommet Afrique-France en janvier 2017.

Ousmane Daou
Du 13 Octobre 2016