Partager

La deuxième journée du championnat national de ligue 1 se jouera les 19, 20 et 21 décembre 2008. C’est-à-dire, vendredi, samedi et dimanche prochain. A l’affiche du vendredi, on a l’opposition AS Réal / ASKO. Pour les rencontres du samedi, il y a les confrontations, CSK/AS Bakaridjan et 11créateurs/ ASB.

S’agissant du dimanche, on aura les duels, Stade malien de Bamako/ Djoliba AC; USFAS/JA; Stade malien de Sikasso/Alfarouk et CSD/COB. Les quatre premières rencontres se joueront au Stade Omnisports Modibo Kéita et les deux dernières se dérouleront respectivement à Sikasso et à Koulikoro. Vu les affiches, l’on dira qu’on aura beaucoup de matches de revanche. Car, les différentes confrontations du premier tour de la ligue 1 de l’année dernière, ont tourné à l’avantage de certaines équipes .

Le match le plus attendu lors de cette deuxième journée par le public sportif malien, est sans nul doute, l’opposition Stade malien de Bamako/ Djoliba AC. Cette rencontre qui se jouera dimanche soir drainera plus de supporters que toutes les autres rencontres. A la veille de ce duel, l’on se demande si les blancs de Bamako rééditeront leur exploit de l’année dernière lors de la huitième journée, où ils se sont s’imposés par le score d’un but à zéro face au Djoliba.

Ou bien, les rouges prouveront à l’occasion que leur doublé n’était pas un hasard. Lors de cette rencontre, les deux équipes ont besoin de rassurer davantage leurs supporters. Car, en première journée, les rouges avaient difficilement gagné contre le CSD et les stadistes ont été battus par l’ASKO. Le match a un enjeu important. Les deux entraîneurs sont conscients de la situation et veulent tous


Réactions. Lancina Koné (Pereira) (entraîneur du Stade malien de Bamako)

« Nous préparons la rencontre contre le Djoliba avec beaucoup de détermination, et de sérénité. Faux pas interdit pour nous. Mais, un derby, reste un derby dans tous les pays. Quand tu vas au Burkina, c’est ASFA, EFO ; quand tu vas à Abidjan, c’est ASEC, AFRICA. Donc, ici, c’est Djoliba/ Stade. Je pense que, je respecte l’adversaire, le Djoliba, comme eux aussi, ont du respect pour moi dans le travail. La rencontre va se jouer. C’est l’équipe la mieux préparée et la mieux organisée qui l’emportera. Il nous faut corriger l’erreur de la défaite de la semaine dernière contre l’ASKO. On a manqué de chance ce jour, bien que j’avais des garçons à l’infirmerie. Mais, j’étais obligé de faire avec. Je pense que cette fois, le retour de nos blessés et ceux qui n’étaient pas qualifiés nous permettra de faire certainement une bonne prestation. »

Alou Badra Diallo (entraîneur du Djoliba AC)

« Nous n’avons pas une préparation spéciale par rapport à ce match. Nous avons fait une préparation concernant tout le championnat. Je crois que c’est une rencontre qui est tout de même un derby. C’est ça la seule différence. Quand même, techniquement, physiquement, nous sommes prêts. Pour faire un bon départ en ce début de championnat, nous sommes obligés de gagner ce match. La meilleure façon de le faire, c’est d’attaquer ce jour comme nos adversaires le feront. Donc, nous feront tout pour prendre dès les premières minutes du match, les choses en mains pour creuser l’écart entre nous. C’est dire qu’on est averti. De toutes les façons, on est prêt pour les affronter.»

A travers les deux réactions, aucunes des deux équipes ne voudra perdre ce jour. Laquelle des deux remportera alors la partie? Attendons de voir.

Le même dimanche, il y aura trois autres oppositions. La rencontre USFAS/ JA aura un seul objectif pour les deux formations. Jouer pour gagner afin d’enregistrer leur première victoire ou faire un match nul pour quitter à zéro point. Car, elles ont toutes été battues lors de la première journée.

Une occasion, pour la JA de prouver qu’elle n’est pas néophyte comme on le pense et à l’USFAS de démontrer que sa défaite contre le CSK, était une erreur. A Sikasso, Alfarouk, après sa défaite sur ses propres installations contre les 11 créateurs (1 – 2), va en découdre avec le Stade malien de Sikasso. Mission qui sera certainement impossible à accomplir par les représentants de la Cité des 333 saints qui n’ont pas pu s’imposer chez eux.

L’opposition CSD/COB sera une revanche pour le CS Duguwolofila qui a été battu l’année dernière lors de la septième journée par un but à zéro. Au COB de jouer pour confirmer sa bonne forme, comme il l’avait fait contre l’USFAS et au CSD de se mettre dans la course pour le titre.

Bien avant, trois autres matches se joueront le vendredi et le samedi. La rencontre AS Réal/ ASKO est une occasion pour les Réalistes de prendre leur revanche sur les joueurs de Korofina. Battus largement l’année dernière par l’ASKO en cinquième journée du championnat par le score de trois buts à zéro, les noirs et blancs, avec un point à leur compteur (après avoir fait un match nul contre l’ASB) doivent s’imposer face aux poulains de Baye Bah (entraîneur de l’ASKO), s’ils ne veulent pas rester à la queue du classement.

Une chose qui ne sera certainement pas facile pour les Réalistes. Car, l’ASKO, après sa victoire contre le stade malien de Bamako est super motivé actuellement. Sauf, si les joueurs ne se seraient pas remis de la fatigue de ce match. Parce que, du constat fait par les observateurs, les joueurs des autres équipes se donnent beaucoup plus à fond contre le Djoliba et le Stade malien de Bamako que dans les autres confrontations.

Le CSK et l’AS Bakaridjan qui se sont rencontrés l’année dernière lors de la septième journée, s’expliqueront samedi en deuxième journée. L’on s’interroge tout de même si le CSK prendra cette année le dessus sur Bakaridjan comme l’année dernière où il l’a battu par trois buts à un.

En tout cas, lors de la victoire du CSK sur la Jeanne D’ARC la semaine dernière, on a vu une équipe centriste bien en jambe. En sera t-il de même face à l’AS Bakaridjan? Si tel était le cas, on aura, sans nul doute, un bon match de football en perspective.

Onze créateurs de Niaréla/ l’ASB est la deuxième confrontation de ce samedi. L’année dernière, au sortir de leur duel en dixième journée, l’ASB s’était inclinée sur le score minimum d’un but à zéro. C’est donc, une occasion pour elle de rendre la pièce de la monnaie aux onze créateurs. Avec la victoire de ces derniers créateurs sur Alfarouk, l’ASB aura beaucoup à faire.

18 Décembre 2008