Partager

Bamako abrite le séminaire résidentiel de la Grande Muraille Verte (GMV). Le  ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, M. Modibo Koné a procédé ce jour,  lundi 23 janvier 2023 à  l’ouverture des  travaux en présence des représentants  des structures nationales  de  l’agence panafricaine (GMV) et des partenaires financiers à ne citer que: l’Union Africaine , le PNUD, la BAD etc

La Grande muraille verte  est l’initiative phare de l’Union africaine en riposte aux effets du changement climatique et de la désertification en Afrique.  L’Agence panafricaine la Grande Muraille verte possède  des structures nationales au niveau de  11 pays du Sahel : Soudan, Tchad, Djibouti, Erythrée, Sénégal, Niger, Nigéria, Mauritanie, Mali, Burkina-Faso,   Ethiopie.

Et dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Investissements prioritaires décennal sur la trajectoire 2030, l’agence et les Etats membres ont initié un mécanisme d’échanges annuel dénommé Séminaire résidentiel, organisé de manière rotative dans chaque pays membre. Aussi, après le Sénégal, c’est au tour du Mali d’accueillir la deuxième édition du Séminaire résidentiel. Il s’agit d’un cadre d’échanges, de partage, d’évaluation des résultats, de consolidation des acquis de l’année écoulée afin de mieux planifier et exécuter les actions futures.

La présente rencontre avait donc pour mandat de passer en revue les priorités, de faire  l’état de mise en œuvre des réalisations du programme opérationnel 2022, d’échanger sur les projets nationaux et régionaux identifiés, de partager les expériences réussies ainsi que les leçons apprises pour plus de travail en synergie entre les parties prenantes.

Une requête formulée par les différents intervenants,  du ministre de l’Environnement  et l’Assainissement du Mali, aux PTFs , Malaye Diop du PNUD ; Melissa de Kock du PNUE ;  Dr  Arona Soumare au  secrétaire t exécutif APGMV le Dr Brahim SAID, tous  ont appelé les parties prenantes à agir en synergie pour la mise à l’échelle des réalisations de la GMV avec des propositions et actions concrètes dans sa mise en œuvre.

« Cette Initiative est un Programme phare de l’Afrique, considéré comme un modèle innovant de gestion durable des terres arides et semi arides. La Vision, le Concept et l’Approche multisectorielle, écosystémique et inclusive en font d’elle un outil puissant de règlement des problèmes actuels d’insécurité et de pauvreté.

Elle est surtout pour nos pays sahéliens, considérés à juste titre, comme les plus vulnérables aux conditions actuelles des changements climatiques, la dégradation des terres, la perte de la biodiversité, une réponse appropriée de lutte contre ces fléaux. C’est aussi, la réussite d’une coopération régionale qui est exemplaire. », a déclaré le ministre Modibo Koné à l’occasion.

Cette rencontre est   également l’occasion  pour les parties prenantes de passer en revue l’avancement  des engagements financiers des partenaires techniques et financiers (environ vingt milliards de dollars annoncés lors du One Planet Summit du 21 janvier 2021, sur la période 2021-2025 pour la mise à l’échelle des réalisations de la GMV).  A ce niveau, le ministre Modibo Koné, n’a pas manqué de saluer  la présence  des partenaires techniques et financiers ainsi que celle de l’accélérateur de la Grande Muraille Verte chargé de suivre  les réalisations. « Le nerf de la guerre dit-on, ce sont les moyens financiers. Je voudrais dans ce cadre, remercier les partenaires techniques et financiers pour cet important engagement pris à l’issue du One Planet Summit. Nous attendons que soient concrétisées les annonces faites à travers la mise en place de l’accélérateur de la Grande Muraille Verte et notamment du cadre de recevabilité qui permettra d’avoir une vision claire et une meilleure cohérence dans l’absorption de ces financements. Nous ne pouvons douter de la volonté de nos partenaires pour arriver à une mobilisation maximale desdites annonces », a-t-il souligné.

La Grande Muraille Verte entend désormais suivre de très près les engagements des partenaires, situer et suivre les financements et les fonds à la loupe, a fait savoir le secrétaire exécutif de APGMV.

Khadydiatou SANOGO

SOURCE : Maliweb