Partager

Deux ONG, Action contre la Faim et Première urgence-aide médicale internationales, ont lancé jeudi l’alerte sur la grave crise alimentaire qui se prépare au Sahel, et qui affecte déjà le Tchad, dans deux communiqués distincts. Au Kanem, à l’ouest du Tchad,la période de soudure (période pendant laquelle les greniers sont vides entre l’épuisement d’une récolte et la suivante) « a commencé avec deux mois d’avance », et « beaucoup de familles n’ont plus de stocks depuis des semaines », ajoute Action contre la Faim qui estime « aujourd’hui nécessaire d’acheminer 90.000 tonnes de vivres au Tchad ». Dans le canton de Kado, à l’Est du Tchad, « la moitié des habitants de cette région n’a à ce jour plus de nourriture », ajoute de son côté l’ONG Première Urgence-Aide médicale internationale. « Si la crise alimentaire qui touche ce canton de 70.000 habitants n’est pas enrayée, ils seront 66% dans cette situation à la fin du mois d’avril et quasiment toute la population du canton sera touchée d’ici le mois d’août 2012 », affirme l’ONG. AFP.