Partager

Rien ne va plus entre l’operateur économique Dionké Yernakoré alias Babou Yara et les Libyens. Actionnaire majoritaire de l’entreprise Oilibya-Mali avec 35%, Yara vient de détourner un fonds de 20 milliards CFA avec la complicité du Directeur commercial qu’il a lui-même nommé. Même si la présidence de la République essaye de faire peser son poids, pour le moment, pour faire taire l’affaire, les Libyens, quant à eux, veulent contraindre le richissime à rembourser la somme détournée. Lire notre article.

On est loin d’une cabale de presse contre le multimilliardaire Yara qui a à ses trousses les autorités Libyennes. Ces dernières réclament de gré ou de force les 20 milliards détournés par Dionké Yernakoré. En effet, l’operateur économique Malien a toujours bénéficié de l’appui de l’ex Directeur de Oilibya qui le favorisait dans ses magouilles en connivence avec le directeur commercial, un homme de main de Babou Yara. Il a fallu le départ de l’ancien Directeur pour que les traces de cette manne financière soient étalées sur la place publique.

De sources concordantes, les Libyens sont déterminés à ce que le montant détourné soit reversé dans le compte de l’entreprise. Une source proche de la présidence de la République a fait savoir, dimanche, que les plus hautes autorités du Mali ont été informées de ce scandale financier par une lettre qu’elle appelle «confidentielle».

Informé de l’engagement ferme des Libyens, ce fut la panique totale chez Dionké Yernakoré. Pourtant, son directeur commercial l’avait fait croire que toutes les preuves du détournement avaient été détruites en sa présence par l’ancien patron de la société. Ce qui est faux. «Qui a vendu aux Libyens la mèche de ce scandale ?», se demande-t-on dans l’entourage de Babou. Un doigt accusateur est pointé sur un proche de Koulouba qui aurait des affinités avec la Libye. Hier, au moment où nous mettions sous presse cet article, dans les ruelles de Bamako-Coura, le nom de Babou Yara était sur toutes les lèvres. Certains sont allés jusqu’à imaginer que Yara aurait acheté le Bar «Hogon» de N’Tomikorobougou pour le transformer en mosquée «Zawia» avec de l’argent détourné à Oilibya. Certaines indiscrétions font croire que les descendants d’El Hadj Oumar Tall entendent quitter ladite mosquée en attendant que toute la lumière soit faite sur les 20 milliards détournés.

A suivre…

Kady Thera

kadysss@yahoo.fr

04 Janvier 2011.