Partager

La direction régionale du commerce et de la concurrence du District de Bamako a organisé, en collaboration avec certaines structures administratives à la destruction de nombreux produits périmés et contrefaits dans la zone aéroportuaire à Sénou le samedi dernier dans la mi journée.

Il était 12 heures passées de quelques minutes lorsque le directeur adjoint de la direction régionale du commerce et de la concurrence, M. Sékou Boundy à ordonné de mettre le feu à ces produits déjà décharges par de nombreux travailleurs des deux camions qui les ont transportés jusqu’à leur destination finale.


Préserver la santé publique

Cette opération concernait des produits fabriqués notamment en Asie, au Nigéria et en Guinée et qui entrent souvent dans notre pays de manière frauduleuse et met la santé de nos populations en danger. La saisie de ces différents produits périmés et contrefaits est le résultat de la mission que la direction régionale du commerce et de la concurrence dans le cadre de l’assainissement du marché public des produits impropres à la consommation des populations.

C’est en présence de nombreuses personnalités que cette opération s’est déroulée. Elle consistait a détruire 2 330 cartons de pattes dentifrices Close up, 8 cartons et 31 tubes de Signal, 12 cartons et 12 tubes pattes dentifrices de Très Près, 290 cartons de l’huile moteur Titan, 447 cartons de savons a poudre Clean d’un coup envoisinant les 30 millions de nos francs.


Badou Samounou, président du REDECOMA

Selon le président du Regroupement pour la Défense des Consommateurs du Mali (REDECOMA), M. Badou Samounou, cette opération à une grande signification pour lui et sa structure, car le combat que mène son regroupement est d’assurer une certaine hygiène au niveau des produits consommés par le consommateur malien de Kayes à Kidal.

Après avoir vu tous ces produits partir en fumée, le président du REDECOMA, M. Badou Samounou a lancé un appel aux commerçants de voir aussi le côté de la santé des populations qui consomment leurs différents produits et cela pendant toute une vie. Il leur a demandé de plus de patriotisme et de civisme pour éviter d’apporter des produits contrefaits et surtout d’éviter de mettre sur le marché des produits périmés.


Sékou Bondy, directeur adjoint

Avant l’action finale qui consistait de mettre le feu à ces produits saisis lors de nombreuses descentes organisées par les services techniques de la direction régionale du commerce et de la concurrence dans certains marchés de la capitale, le directeur adjoint de la DRCC, M. Sékou Boundy a dit : “Je suis très content aujourd’hui de cette action de destruction de produits contrefaits et périmés saisis dans nos différents marchés à Bamako, car la circulation de ces produits dans nos marchés cause énormément de problèmes à notre pays que cela soit dans le domaine de la santé ou de l’économie. »

Il s’agit de protéger les Maliens contre ces produits dont personne ne connait les matières qui entrent dans leur fabrication, ne sait d’où ils proviennent avec précision. Ces produits sont à la base de nombreuses maladies et nuisent considérablement à l’économie nationale, car ils sont vendus à des prix plusieurs fois inférieurs aux produits de qualité sur le marché.

Aujourd’hui, nous demandons beaucoup plus de vigilance à la population et aux commerçants de nous aider dans ce travail, car c’est un problème qui dépasse les seuls les services d’Etat”, a-t-il ajouté.

En présence des représentants de la gendarmerie nationale, du Gouvernorat du District, de la marie du District du tribunal, le directeur adjoint de la DRCC a ordonné à ce qu’on mette du feu à tous les produits déjà arrosés par un liquide inflammable. Et du coup, le tout s’enflamma, sauvant ainsi de nombreuses vies humaines.

Moussa KONDO (Stagiaire)

23 Mars 2009