Partager

« Je démissionne du Comité Exécutif pour des raisons que vous connaissez. Mais je reste militant du parti .» Voilà en substance le contenu de la correspondance que le désormais ex-président par intérim de l’ADEMA-PASJ a adressée, hier dans la matinée, au Comité Exécutif du parti de l’abeille. Suite à cette démission inattendue, le 3ème vice-président du Comité Exécutif, l’ancien ministre Tiémoko Sangaré a aussitôt convoqué, hier à 18 heures, une réunion extraordinaire de l’organe dirigeant du parti pour l’informer de la situation. A cette rencontre étaient présents tous les barons de la ruche, à commencer par le candidat malheureux à la présidentielle du 28 juillet, Dramane Dembélé qui, contrairement à la décision du parti, avait appelé à voter IBK lors du second tour qui a eu lieu le 11 août dernier.

Comme il est aisé de le comprendre, l’appel à voter Soumaïla Cissé, lancé par le président par intérim de la ruche, n’ayant pas été suivi par la base du parti, Iba N’Diaye a en tiré la leçon et a préféré rendre le tablier avant même la prochaine réunion du Comité Exécutif qui, selon des sources concordantes, allait le mettre en minorité et le pousser…vers la sortie. Il faut rappeler que plusieurs militants et barons de la ruche ont, contrairement, à l’appel lancé sur les médias par Iba N’Diaye à voter pour le candidat du FDR, c’est-à-dire celui de l’URD, ont voté IBK au second tour.

Comme l’attestent les chiffres que celui-ci a engrangés. C’est dire que Iba N’Diaye a été désavoué tant par la plupart des membres de l’Exécutif de son parti que par de simples militants à la base. Ceux-ci ayant plutôt suivi l’appel de Dramane Dembélé » invitant tous les militants ADEMA et tous ceux qui l’ont soutenu à voter IBK au second tour « .

La réunion d’information du Comité Exécutif d’hier a pris acte de cette démission de son président et a confié provisoirement le navire à Tiémoko Sangaré.

Dans les coulisses de la réunion, il était question de la convocation dans les meilleurs délais d’un congrès du parti » afin de clarifier la situation « . C’est dire qu’un autre combat pour le leadership au sein de la ruche est déjà en préparation. En attendant, c’est l’entrée de l’ADEMA dans le prochain gouvernement d’IBK qui est sur toutes les lèvres.

Mamadou FOFANA

16 Août 2013