Partager

Un client d’EDM, très inquiet du sort des consommateurs d‘eau et d’électricité nous a fait part de ses préoccupations, hier, à Bamako.
‘’ Le directeur général d’EDM, a-t-il dit, a mis en congé tous les releveurs des compteurs d’eau et d’électricité dans le courant du mois d’avril 2009.

Comme conséquence, les abonnés constateront que les consommations du mois de mars seront payées par forfait sur la base des consommations du mois de février qui est une période de petite consommation.

Les factures du mois de mai engloberont les fournitures des mois de mars et d’avril (période de grandes consommations) en déduisant le montant des factures de février. Il faut tenir compte de la méthode de facturation par tranches. A juste raison, les abonnés sont inquiets, car les factures du mois d’avril sont distribuées sans aucune explication et ils recevront celles du mois de mai dans les mêmes conditions. ‘

Ce consommateur interpelle le D.G. d’EDM sur le calcul des factures du mois de mai 2009, compte tenu, a-t-il dit, du système de la décomposition par tranches et du fait qu’il n’y a pas eu de relevé.

Du moins, a-t-il ajouté, le prochain relevé sera celui de la consommation des deux mois parmi les plus chauds de l’année. A l’Agence du fleuve, des cadres d’EDM nous ont indiqué que la mise en congé des releveurs de compteurs d’eau et d’électricité est effective, mais, ne concerne pas tous les agents, ni tous les secteurs. Par ailleurs, ont-ils dit, des suppléants existent, même, ont –ils précisé, si certains de ces suppléants ne sont pas toujours animés de bonne volonté.

Concernant le calcul de la facturation, ils ont soutenu que les mois ne sont pas cumulés et que c’est le tarif forfaitaire qui est appliqué. Malgré tout, ont -t-ils signalé, des problèmes sont survenus au mois de février dans le secteur couvrant Bolibana, au niveau de l’Imacy et une partie de Lafiabougou où les relevés ont été mal effectués, ce qui a créé quelques dysfonctionnements.

Baba Dembélé

24 Avril 2009