Partager

Des pirates ont pris le contrôle d’un tanker singapourien dans le port de Lagos, au Nigeria, a annoncé mercredi le Bureau maritime international (BMI), portant à trois en un peu plus de deux semaines le nombre des navires saisis dans le golfe de Guinée. Le pétrolier transporte 24 membres d’équipage et fait actuellement route vers la haute mer, a précisé le centre sur la piraterie du BMI, dont le siège est à Kuala Lumpur. Le Bureau n’a pas donné d’indications quant aux circonstances de l’attaque survenue mardi soir. L’ensemble de l’équipage s’est enfermé dans une salle sécurisée, a précisé Noel Choong, responsable du centre d’information sur la piraterie du BMI, se disant cependant « inquiet » quant à leur sort. Le responsable a souligné que deux membres d’équipage avaient été blessés lors du dernier incident de ce type, l’attaque d’un tanker grec le 28 août. M. Choong a souligné que le mode opératoire de l’attaque du navire singapourien était identique à celui des deux précédentes attaques, ce qui pourrait laisser penser que les pirates font partie d’un même groupe. « Ils prennent possession du navire pendant cinq jours environ, pillent les cabines de l’équipage et siphonnent le pétrole vers un autre bâtiment », a-t-il expliqué. AFP