Partager

1) l’intégration des enseignants contractuels à la Fonction Publique de l’Etat ;

2) l’octroi d’une prime de logement à tous les enseignants ;

3) la révision à la hausse du taux des indemnités liées aux examens et concours ;

4) la révision à la hausse des primes de responsabilité des Directeurs d’écoles, des censeurs, des surveillants Généraux et autres ;

5) le paiement des rappels dus aux enseignants contractuels (augmentation de salaire et reclassement).

Le BFN/FEN se réserve le droit d’observer une grève de soixante douze (72) heures allant du mardi 17 au jeudi 19 mars 2009 si les revendications ci-dessus énumérées ne sont pas satisfaites.

DES SIT-IN PARTOUT

En raison de l’attitude jugée négative des ministres en charge de l’Education et du traitement réservé à ses revendications, le BFN a décidé de poursuivre et même d’intensifier la lutte pour obtenir satisfaction. La grève annoncée pour les 17, 18 et 19 mars 2009 sera appuyée par un sit-in le mardi 17 mars devant le siège de l’autorité scolaire Nationale, régionale, locale ou communale selon le cas.

Ce sit-in sera pacifique et durera de 9h à 11 heures. Avant de rentrer à la maison, le responsable syndical remettra une déclaration à l’autorité concernée. “La lutte sera longue et âpre car, la mauvaise foi du gouvernement est manifeste et sa volonté de liquider l’école est évidente.

Il vous revient de prendre les dispositions administratives notamment la demande d’autorisation de sit-in adressée au Maire. Camarades, le BFN, fidèle à sa mission de défendre l’école, notre raison d’être, n’exclut aucune forme d’action pour faire aboutir nos revendications et vous exhorte à plus de mobilisation et de persévérence”.

Voilà la quintessence de la lettre n°09/008/BFN-FEN du secrétaire général Youssouf Ganaba adressée à ses camarades secrétaires généraux des syndicats fédérés, des fédérations régionales, locales et communales.

Pour protester contre leur attitude de défiance doublé de provocation à l’égard de la FEN et de ses militants dans le traitement de leurs revendications, le BFN a informé le ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales et celui des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique qu’il organisera un sit-in devant les locaux de leurs départements respectifs le mardi 17 mars 2009 de 9 heures à 11 heures.

Daba Balla KEITA

04 mars 2009