Partager

Les négociateurs du président zimbabwéen Mugabe et de ses rivaux doivent se réunir « d’urgence » pour tenter de trouver une solution sur la répartition des postes-clés dans le futur gouvernement d’union, les trois leaders politiques ayant échoué jeudi à se mettre d’accord. « Les 3 leaders se sont rencontrés mais ont trouvé la tâche trop ardue. Ils ont décidé de déléguer ce travail aux négociateurs », a déclaré le négociateur en titre du régime, M. Chinamasa. Selon cet accord, M. Mugabe, 84 ans dont 28 ans au pouvoir, doit conserver le poste de président, M. Tsvangirai devenir Premier ministre et Arthur Mutambara son adjoint, dans un gouvernement comptant 15 ministres de la Zanu-PF, 13 du MDC Tsvangirai et trois du MDC-Mutambara. Lors de leur première réunion jeudi sur la composition du futur gouvernement, ils n’auraient eu aucun problème à attribuer 26 ministères, mais les discussions ont achoppé sur 5 postes-clés, dont les Collectivités locales, M. Mugabe ayant nommé les gouverneurs locaux avant la signature de l’accord.