Partager

Les ministres russes de la Défense et des Affaires étrangères ont discuté jeudi de « coopération militaire » au Caire, une visite inédite alors que l’allié américain a gelé en partie son aide militaire massive à l’Egypte. La visite de Sergueï Choïgou et de Sergueï Lavrov à leurs homologues égyptiens est, selon Moscou, la « première de l’histoire » des relations entre les deux pays dans ce format 2+2, signe de l’importance des discussions qui interviennent en pleine crise politique en Egypte, 4 mois après que l’armée eut destitué le président Mohamed Morsi. Les deux responsables russes ont rencontré leurs homologues, le ministre des Affaires étrangères Nabil Fahmy et le général Abdel Fattah al-Sissi, ministre de la Défense, vice-Premier ministre, commandant en chef de l’armée et véritable homme fort du pays depuis qu’il a lui-même annoncé la destitution et l’arrestation de M. Morsi le 3 juillet. M. Fahmy avait récemment affirmé vouloir offrir de nouvelles « options » à son pays après le gel partiel en octobre par Washington, premier pourvoyeur de l’armée égyptienne, de son aide militaire de 1,3 milliard de dollars par an, par mesure de rétorsion après le début de la répression visant les pro-Morsi. AFP