Partager

Des milliers d’islamistes manifestaient vendredi en Egypte pour réclamer le retour au pouvoir du président Mohamed Morsi destitué par l’armée début juillet, tandis que des heurts ont éclaté en marge de défilés dans des villes de province. Les défilés de vendredi sont d’ailleurs placés sous le slogan « Loyauté au sang des martyrs ». De nombreux manifestants brandissaient des photographies des pro-Morsi tués en scandant « Nous obtiendrons leurs droits (ce pour quoi ils se battaient, ndlr) ou nous mourrons comme eux », a rapporté le journaliste.Les manifestants scandaient également « A bas le pouvoir militaire », à l’adresse de l’armée qui a destitué et arrêté M. Morsi après que des millions de manifestants ont réclamé son départ fin juin, et nommé un gouvernement civil pour le remplacer. Dans la semaine qui a suivi le 14 août, au moins un millier de personnes avaient été tuées, des pro-Morsi pour l’immense majorité, mais aussi quelques dizaines de membres des forces de l’ordre, dans les manifestations réclamant le retour de M. Morsi, ou bien dans des attaques visant l’armée et la police. Face à ces violences, le gouvernement a prolongé jeudi de deux mois l’état d’urgence dans le pays, où un couvre-feu nocturne est imposé dans 14 des 27 provinces. Depuis un mois également, une vague sans précédent d’arrestations a décapité et dégarni la confrérie islamiste des Frères musulmans, à laquelle appartient M. Morsi, premier président démocratiquement élu d’Égypte. AFP.