Partager

Quatre membres dont deux rappeurs leaders du mouvement « Y’en a marre », collectif citoyen créé par des jeunes Sénégalais, ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis pour « participation à une manifestation interdite » mi-février,nous a annoncé jeudi un de leurs avocats. Lors de leur procès à Dakar, le parquet avait requis contre eux « une peine de prison de six mois avec sursis ». Les avocats de la défense avaient réclamé leur « relaxe pure et simple », en dénonçant « un procès politique ». « Y’en a marre » entendait organiser sur la place une veillée permanente jusqu’au retrait de la candidature du chef de l’Etat Abdoulaye Wade à la présidentielle dont le premier tour a eu lieu le 26 février. Le collectif, membre du Mouvement du 23 juin (M23, coalition de partis d’opposition et d’organisations de la société civile), est en pointe dans le combat contre un troisième mandat d’Abdoulaye Wade, élu en 2000 et réélu en 2007. AFP.