Partager

Des manifestants ont fait intrusion mardi soir dans la salle de l’Assemblée nationale libyenne au moment où les députés devaient se prononcer sur le gouvernement proposé par le Premier ministre Ali Zeidan, provoquant le report du vote. Dans la matinée, le Premier ministre libyen Ali Zeidan a proposé à l’Assemblée nationale un gouvernement élargi d’une trentaine de ministres, bénéficiant de l’appui des partis libéraux et des islamistes qui y sont représentés. Les ministères régaliens ont été confiés à des indépendants, a indiqué M. Zeidan devant les 200 membres du Congrès général national (CGN), qui devaient ensuite voter pour ou contre ce cabinet. S’il est accepté, le futur gouvernement doit remplacer celui du Premier ministre sortant Abdelrahim al-Kib, en poste depuis novembre 2011.Selon son règlement interne, le Congrès pourrait rejeter le gouvernement en bloc ou pousser le chef à le remanier si la majorité émet des réserves sur un ou plusieurs ministres.La sécurité des lieux et des députés a été maintes fois discutée à l’Assemblée sans toutefois qu’une solution radicale ne soit trouvée. En présentant son programme devant le CGN le 14 octobre, M. Zeidan, avait d’ailleurs précisé que la construction d’une armée et d’une police serait « la priorité de ses priorités ».AFP.