Partager

Des milliers de manifestants ont accusé dimanche le président Mamadou Tandja d’être à la base de « l’échec » du dialogue inter-nigérien, temporairement suspendu par le médiateur ouest-africain.La manifestation avait lieu devant le siège du Parlement à l’appel de la Coordination des forces démocratiques pour la république (CFDR), une coalition de partis politiques, d’organisations de défense des droits de l’Homme et de syndicats.Les discussions de sortie de crise entre pouvoir et opposition sont temporairement suspendues depuis jeudi, après avoir achoppé sur un nouveau « Projet d’accord » soumis par l’ex-chef d’État nigérian Abdulsalami Abubakar, médiateur de la Cédéao. Ce Projet d’accord propose le maintien en fonction du président Mamadou Tandja durant une période de transition, un Premier ministre de l’opposition, une nouvelle Constitution et de nouvelles élections générales.AFP.