Partager

Des islamistes ont manifesté vendredi en Egypte et des heurts ont eu lieu avec la police dans la ville d’Alexandrie, à l’approche de l’ouverture du procès du président déchu Mohamed Morsi. Ces heurts interviennent au lendemain de l’arrestation par la police de 20 militantes islamistes à Alexandrie, à la suite d’échauffourrées avec des passants pendant une manifestation, a indiqué un autre responsable. Et au Caire, plusieurs centaines d’islamistes ont manifesté devant le palais présidentiel, sous le regard des soldats et policiers, nous a indiqué un correspondant. Le ministère de l’Intérieur a annoncé que 20.000 policiers seraient déployés lundi pour protéger l’académie de police dans le sud du Caire où va se dérouler le procès de M. Morsi, et les déplacements du président destitué vers la salle d’audience improvisée.M. Morsi, détenu au secret par l’armée depuis que cette dernière l’a destitué le 3 juillet, est accusé d’avoir incité au meurtre de manifestants devant le palais présidentiel en décembre 2012.Il est jugé en même temps que 14 co-accusés.La Coalition anti-coup d’Etat dit appuyer les manifestations pacifiques, mais elle n’a pas craint d’affronter la police à l’occasion. AFP.