Partager

Au Mali, les ménages dépendent fortement des combustibles ligneux pour la satisfaction de leurs besoins en énergie. Les statistiques relèvent qu’environ 90 % des besoins énergétiques proviennent des combustibles ligneux (bois, charbon de bois, résidus agricoles), dégradant fortement les ressources forestières à travers ce prélèvement.

Bamako constitue le plus grand centre de consommation de bois avec plus de 43 % de la population urbaine totale. C’est pour réduire cette pression de consommation sur le bois énergie que l’ONG Adufe et le GIE Mali briquettes ont mis sur pied un projet de production et de diffusion d’énergie domestique de substitution au charbon de bois, que sont les briquettes combustibles à base de poussiers de charbon. Le lancement a eu lieu le 25 avril 2007.

Le projet, financé par l’Amader, vise à lutter conte la désertification. Il s’agira, au finish, de faire substituer le charbon de bois par ces briquettes pour la sauvegarde de notre environnement et la promotion des énergies domestiques. Selon la présidente de l’ONG, Mme Dembélé Oulématou Sow, et Oumar Assarki, qui ont présenté le produit, en présence du représentant de l’Amader, aux femmes de Niamakoro avec des séances de démonstration, la briquette combustible a de nombreux avantages.

« Elle a un degré de combustibilité faible comparé au charbon de bois, une durée d’utilisation plus importante, sans effet nocif sur l’environnement et sur l’homme. Elle peut être mélangé avec du charbon ordinaire et peut supporter les cuissons de longue durée comme les têtes de mouton, de bœufs, le haricot, etc. », a expliqué Mme Dembélé.

Les préoccupations des femmes de Niamakoro ont porté sur les prix, l’offre et l’accessibilité du nouveau produit. Les conférenciers ont donné des assurances sur ces questions. La production actuelle, a expliqué Mme Dembélé, est de 1,5 tonne par jour et le sac de 20 kg est cédé à 1000 F CFA.

L’Amader envisage la distribution de 2000 tonnes de briquettes combustibles sur 12 mois. Des points de vente sont en train d’être mis en place dans les six communes. La manifestation a pris fin par des ventes promotionnelles de briquettes combustibles.

Sidiki Y. Dembélé

03 mai 2007