Partager

Au moment où nous mettions sous presse, aux environs de 17 h, plusieurs coups de fil nous sont parvenus, selon lesquels Diré venait d’être attaquée par les rebelles.

Immédiatement, nous avons joint l’un de nos confrères, le Directeur de la radio Barikobé de la place, Oumar Baba Maïga dit Zagor, lequel nous a confirmé l’information. Avant de nous donner plus tard le bilan que voici: les véhicules de la santé, de l’IFP, du percepteur et d’EDM -Sa enlevés par les rebelles. S’y ajoutent deux motos D.T de la Santé et l’enlèvement de deux policiers et de l’adjoint du C.B. Il faut relever que des badauds ont saccagé le commissariat après le départ des visiteurs rebelles. Ceux-ci ont saccagé également le domicile du préfet, en mission à Bamako, suivis des mêmes badauds.

Toutes ces informations nous également été confirmées au téléphone par le député Nock Ag Athia, qui se trouve actuellement à Diré. « Je suis assis devant ma porte et je les ai vu passer en scandant Azawad, Azawad, Azawad… »

Les rebelles ont poursuivis leur course vers la ville voisine de Goundam. Là, ils sont allés rendre visite à la gendarmerie. Il n’y avait personne. En sortant, ils ont rencontré le médecin-chef, qui revenait de Tombouctou. Ils l’ont sans bagarre fait descendre de sa 4×4, qu’ils ont amenée avec eux. Non loin, ils ont trouvé sur leur chemin un autre véhicule, celui d’Africare. Avant de quitter Goundam, ils ont tenu à visiter la perception. Là, ils ont emporté des ordinateurs, des documents et d’autres matériels de bureaux. A suivre.

Chahana Takiou

22 Septembre du 15 Mars 2012