Partager

Pour le compte de la dernière journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon, les Aigles du Mali ont étrillé les Ecureuils du Benin par le score de cinq buts à deux (5-2) le Dimanche 04 Septembre 2016 au Stade du 26 Mars de Yirimadio offrant du coup un beau cadeau au peuple malien et sevrant les Ecureuils de la coupe d’Afrique des Nations 2017.

Qualifiés avant cette dernière journée, les Aigles du Mali entament le match sans pression. Ils laissent le monopole du Ballon aux Béninois qui devaient gagner pour composter leur billet du voyage de Gabon. Stephan Sessegnon, le capitaine des Ecureuils et ses camarades, tentent d’assiéger le camp des aigles afin de se mettre à l’abri en marquant dès le début du match. Mais c’était sans compter avec la détermination des jeunes aigles qui voulaient prouver au public qu’on peut désormais compter sur eux pour faire rehausser le drapeau malien. Diadié Samassekou, Adama Traoré, Youssouf Koné, Hamari Traoré qui étaient tous titulaires donnent du fil à retordre aux Ecureuils Béninois. Sambou Yatabaré servi sur un plateau d’or par Moussa Marega d’un coup de tête rageur envoie le ballon au fond des filets Béninois à la grande satisfaction des supporters maliens qui jubilent dans les tribunes bourrés du Stade du 26 Mars. Blessés dans leurs orgueils et voyant la qualification s’éloigner, les Ecureuils tentent de revenir au score en essayant de priver les maliens de ballon. Les jeunes maliens parviennent à se passer du traquenard Béninois et doublent la mise par Abdoulaye Diaby. Quelques minutes plus tard le virevoltant attaquant des Aigles Moussa Marega marque le troisième but des aigles. A trois buts à zéro (3-0), le chemin de la coupe d’Afrique des Nations s’éloignait encore des Ecureuils ils parviennent à réduire le score par Gnounongbé Fréderic avant la mi-temps. Après la pause Oumar Tchomogo le sélectionneur procèdent à trois changements mais qui n’apporteront pas fruit vu la détermination des aigles qui vont marqués deux autres buts par Adama Traoré et Moussa Doumbia. Le capitaine des Ecureuils Stephan Sessegnon marque le deuxième but Béninois. C’est sur le score de cinq buts à deux que l’arbitre Egyptien siffle la fin de la rencontre. Les aigles ont produit un chatoyant football devant le public sportif malien surtout les jeunes qui faisaient leur baptême de feu comme Diadié Samassekou et Lassana Coulibaly ont émerveillé les supporters par des gestes reluisants. Les aigles avec cette éclatante victoire venaient de barrer la route de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 aux Ecureuils Béninois qui regarderont la Can devant les écrans de télévisions.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 6 Septembre 2016