Partager

issoufi2.jpg

Le Premier ministre malien Ousmane Issoufi Maïga vient de rendre sa démission ce jeudi 27 septembre 2007, au Président de la république Amadou Toumani Touré.

Le président de la république Amadou Toumani Touré (ATT), a accepté sa démission, indique un communiqué de la présidence.

Dans une lettre adressée au Premier ministre, le président l’a félicité pour le travail accompli ces trois dernières années à la tête du gouvernement, selon le texte.

L’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga avait été nommé en avril 2004 à la Primature à la place de Mohamed Ag Hamani.

A la veille de la proclamation par la Cour constitutionnelle de l’élection présidentielle Issoufi Maïga avait rendu le tablier. Mais, le président Touré avait opposé une fin de non recevoir à sa demande, autorisant ainsi son équipe à expédier les affaires courantes jusqu’à ce jeudi 27 septembre 2007.

Cette démission était attendue et fait suite à la composition ces derniers jours des groupes politiques à l’Assemblée nationale après les élections législatives de juillet dernier.

ATT devra, dans les prochaines heures, nommer un nouveau premier ministre qui sera chargé de former, à son tour, un nouveau gouvernement dans les 48, voire 72 heures.


Qui est Ousmane Issoufi Maïga

Ousmane Issoufi Maïga est un homme politique malien né en 1945 dans la région de Gao (Mali).

Ousmane Issoufi Maïga a fait des études supérieures en économie à l’Université de Kiev (Ukraine, anciennement URSS), puis à l’American University à Washington D.C. (États-Unis) où il obtient un diplôme en économie de développement bancaire et financière.

Il a travaillé à la Banque mondiale, au ministère des Finances français avant de rentrer au Mali pour travailler au ministère des Finances où il a été notamment directeur général adjoint de la Caisse autonome d’amortissement.

En 2002, il devient ministre de la Jeunesse et des Sports et doit organiser la Coupe d’Afrique des nations qui se déroule au Mali.

Après l’élection d’Amadou Toumani Touré à la présidence de la République, il entre au gouvernement de Ahmed Mohamed ag Hamani le 14 juin 2002 en tant que ministre de l’Économie et des Finances.

Après le remaniement ministériel du 16 octobre 2002, il devient ministre des Transports et de l’Équipement.

Le 29 avril 2004, il est nommé premier ministre et constitue son gouvernement le 2 mai 2004.

27 septembre 2007.