Partager

Quelle hypocrisie !
Depuis quelques mois, la femafoot a enregistré la démission de Malamine Koné, PDG du groupe Airness et équipementier des Aigles du Mali, de son poste de conseiller spécial du président de Malifoot. L’arrivée de l’homme avait été accueillie comme étant un acte hautement patriotique et avait ému tous les observateurs du monde sportif malien.

En effet Mala avait été sollicité par les responsables sportifs en 2005 pour être conseiller spécial de Salif Kéïta après les turbulences de mars 2005. Ainsi on a fait recours à ce compatriote residant en France pour apporter assistance et secours à notre sport roi malade. Si Mala a réussi à apporter sa contribution au football pendant tout ce laps de temps, par contres sa présence n’avait jamais été gobée par les responsables de Malifoot.

En témoignent les campagnes d’intoxication, de dénigrement et de calomnie menées contre lui. D’ailleurs on se souvient d’une pétition signée pour demander son départ. Aujourd’hui, un Selon un membre du bureau fédéral. s’exclame : “Tant que Mala restera conseiller spécial, c’est le football malien qui sera pris en otage. Comment une seule personne à le droit de vie ou de mort sur le football? On ne peut rien faire sans son consentement. Nous sommes très contents de son départ car c’est un ouf de soulagement. Vous verrez maintenant que notre football sortira de l’ornière. Mala était un véritable obstacle au développement.”

Après avoir fêté et arrosé la démission de Mala, voila que le bureau fédéral, à travers un communiqué laconique, veut faire croire que la collaboration avec celui qui était traité de tous les maux d’Israël, était très bonne.“Le comité exécutif se félicite de la qualité de la collaboration d’avec M. Malamine Koné et tient à le remercier pour tous les services rendus au football malien, surtout lors des grandes épreuves. Le comité exécutif renouvelle toute sa confiance car votre soutien en tant que équimentier des Aigles ne fera jamais defaut”, a déclaré le président Salif Kéïta.

Comme on le voit, c’est à une véritable hypocrisie que se livrent les responsables de Malifoot. Sinon comment attendre plusieurs mois pour faire ce communiqué laconique? Le retard pris pour faire ce communiqué est-il dû au fait que ses auteurs ne croyaient pas l’effectivité de cette démission de Mala?

Sadou BOCOUM

31 Mars 2008