Partager


Alors qu’ils étaient considérés comme les grands favoris de cette 26è CAN, les Éléphants de Côte d’Ivoire sont complètement passés à côté du sujet, s’inclinant lourdement en demi-finales 4-1 face aux Pharaons d’Égypte.

Les Égyptiens ont débloqué le tableau d’affiche dès la 12è minute de jeu par Hosny avant de doubler la mise peu avant l’heure de jeu par Amr Zaky.

Kader Keïta redonnera espoir aux Ivoiriens en réduisant le score d’une frappe lourde déclenchée à l’entrée de la surface.

Mais dans la foulée Amr Zaky (encore lui) répliquera à l’attaquant lyonnais, ruinant ainsi les espoirs des Éléphants qui ne juraient par le titre continental.

Dans les arrêts de jeu, la défaite de la sélection ivoirienne prendra des allures de dérouté lorsque le meneur égyptien, Abou Treika porta le score à 4-1.

Qui aurait imaginé une telle fin de parcours pour les champions d’Afrique 1992 avec leur pléiade de stars dont le très médiatique Didier Drogba ?

En tout cas, pas les supporters ivoiriens venus en grand nombre au Ghana et qui ne cessaient de clamer qu’ils « sont venus au pays des Ashanti pour prendre la coupe« .

L’autre demi-finale qui s’est disputée au stade d’Accra et qui a mis aux prises le pays hôte, le Ghana et le Cameroun, a tourné à l’avantage des Lions indomptables qui l’ont emporté 1-0 grâce à un but de Nkong inscrit à 12 minutes de la fin de la partie.

Bien servi par l’attaquant-vedette des Lions, Samuel Eto’o jusque-là très discret, le nouvel entrant a ajusté le gardien de but ghanéen d’un tir dans le petit filet.

Les Black stars qui étaient privés des services de quelques titulaires dont le capitaine Mensah (suspendu), John Assomoah et Kingston (blessés) jetteront toute leur force dans la bataille dans le dernier quart d’heure, mais sans succès.

Comme en 2000 où ils avaient été éliminés en quart de finale par l’Afrique du Sud (1-0 au stade de Kumasi), Michael Essien et ses coéquipiers n’ont pu aller au bout de leur rêve qui était d’offrir au Ghana une cinquième couronne continentale après les sacres de 1963, 1965, 1978 et 1982.

Les joueurs ghanéens se sont contentés de la médaille de bronze remportée face aux Éléphants de Côte d’Ivoire sèchement battus 4-2 lors de la petite finale qui s’est disputée 24h avant la grande finale Égypte-Cameroun.

Pourtant, les Black stars avaient été menés 2-1 par Didier Drogba et ses coéquipiers (doublé de Boubacar Sanogo), mais au retour des vestiaires, Muntari a remis les pendules à l’heure pour les locaux avant de passer le relais à Owusu qui frappera deux fois.

Score final : 4-2 pour la sélection ghanéenne qui s’est ainsi hissée sur la troisième marche du podium continental.

S. B. TOUNKARA

L’Essor du 12 janvier 2008.