Partager

Grand favori présent sur une liste favorite, Me Demba Traoré, candidat de l’URD aux élections legislatives, dans un entretien qu’il nous a accordé exprime sa satisfaction sur le bon déroulement de la campagne en Commune VI. Aussi, il invite les populations à sortir massivement pour aller voter pour leur liste afin d’être valablement représentées à l ’Assemblée Nationale durant les cinq ans à venir.

Le Tjikan : Comment s’est déroulée votre campagne en commune VI ?

Me Demba Traoré : Je remercie le bon Dieu, la campagne pour notre liste Adema-MPR-URD s’est bien déroulée en commune VI. Nous avons sillonné tous les dix quartiers de la commune VI et Dieu merci, il n’ya pas eu de troubles. Il ya plutôt eu une forte mobilisation. Nous avons lancé des messages de paix, de réconciliation, nous avons évoqué les missions des députés au niveau de l’Assemblée nationale et ce qu’il peut apporter comme contribution au développement de sa commune.

Le député est chargé d’informer les populations. Bref, nous avons discuté de tous les sujets qui concernent la mission du député. Et nous avons été très bien accueillis, je profite d’ailleurs de cette occasion pour féliciter et remercier les autorités coutumières et religieuses de la commune VI qui nous ont accompagné dans ces moments palpitants de campagne.

Une campagne qui s’est déroulée conformément à nos souhaits, à ce que nous avons demandé. Car on avait souhaité que cette campagne soit civilisée, qu’elle se passe en respectant l’autre en évitant les violences verbales et physiques pour qu’on puisse faire des élections libres et transparentes car notre pays vient de traverser une crise et a besoin de paix et de réconciliation, de stabilité, de sécurité. Je suis vraiment très heureux et très comblé à la fois qu’elle se soit passée ainsi.

Quelle a été votre stratégie durant cette campagne ?

Certains ont estimé que nous avons associé les autorités coutumières et religieuses à notre campagne. Je ne rentrerais pas dans les commentaires des autres, je pense que les autorités coutumières sont des humains, ils font partie de la commune VI. On ne peut pas faire de campagne en les ignorant. Ce sont des gens qui ont leurs portes ouvertes à tous les citoyens. Alors si elles ont décidé de nous accompagner, c’est parce qu’elles se reconnaissent dans notre alliance. C’est aussi simple que ça.

On n’a pas seulement associé les autorités coutumières et religieuses à notre campagne, nous avons associé toutes les couches de la population.

Il ya trois jours, nous avons signé une alliance avec d’autres organisations qui ont accepté de nous soutenir. A savoir la CAFO, la coordination des commerçants détaillants de la commune VI, l’association des jeunes pour le développement et la solidarité de la commune VI, l’association des jeunes juristes de la commune VI. Bref, elles sont nombreuses les associations, en dehors des autorités religieuses et coutumières à nous soutenir.

Nous nous sommes appuyés sur l’ensemble des couches sociales de la commune VI. C’est pourquoi, nous nous réjouissons que tout le monde ait adhéré à notre cause pour que nous puissions gager ces élections.

Comment est intervenue votre alliance avec le MPR et l’ADEMA ?

En commune VI, l’Adema, l’URD et le MPR sont les trois premières forces politiques. Elles ont décidé dans leur esprit de partage, de solidarité envers les populations d’unir leur force pour travailler la main dans la main pour que notre pays puisse être sorti de la crise dans laquelle il est plongé depuis plusieurs mois.

Rien ne peut nous sortir de cette crise si ce n’est notre esprit de partage et de solidarité.

L’union est un bon exemple pour amorcer le développement. Quand les cœurs et les esprits sont réconciliés, quand les gens acceptent de discuter, quand les gens acceptent de mettre le Mali au dessus de leurs intérêts personnels, d’accomplir dignement les missions qui leur sont confiées, c’est un bon exemple. C’est tout cela mis l’un dans l’autre qui nous a fait dire que nous allons faire de la commune VI un exemple. Et notre liste constitue un exemple. Nous allons donner la main aux autorités communales aujourd’hui pour faire en sorte que le citoyen, nos concitoyens soient transformés dans le bon sens.

Un appel à lancer ?

Je demande à toutes les populations de la commune VI de sortir massivement le dimanche 24 novembre prochain pour aller voter pour la liste Adema-MPR-URD

Propos recueillis par Dieudonné

Tjikan du 22 Novembre 2013