Partager

Des milliers de manifestants ont demandé dimanche à Niamey au parlement de « prolonger de trois ans » le mandat du président Mamadou Tandja qui expire en décembre 2009. Cette demande a été faite le jour du 4ème anniversaire du second mandat du président Tandja et en présence du Premier ministre Seïni Oumarou et des membres du gouvernement. La déclaration propose « le maintien en l’état de toutes les institutions de la république jusqu’en 2012″. Selon les manifestants, cette prolongation doit permettre à M. Tandja de « régler l’insécurité au Nord », de « parachever » un second pont à Niamey, une raffinerie à Zinder, l’exploitation du gisement de pétrole à Diffa, du gisement d’uranium d’Imouraren (nord) et un barrage sur le fleuve Niger. La constitution nigérienne ne prévoit aucune prolongation du mandat présidentiel et interdit à M. Tandja de briguer un troisième mandat puisqu’en fin décembre 2009, date de la prochaine présidentielle, il aura effectué deux quinquennats successifs depuis 1999. (Afp)