Partager

Ainsi dans un message daté du 30 septembre et adressé au chef d’Etat-major général et à toutes les corporations militaires, le ministre de la Défense, Mamadou Clazié Cissouma, a fait part de sa satisfaction pour le bon déroulement du défilé militaire du 22 septembre à Sikasso et surtout le comportement des hommes qui, à l’occasion, ont fait preuve d’un patriotisme et d’un sens élevé du devoir à toute épreuve.

L’implication de tous les corps d’armes dans l’organisation et la réussite de l’événement illustre à suffisance le degré de maturité de notre armée. Le ministre a par ailleurs félicité les épouses des militaires qui ont participé aux côtés de leurs maris à la fête.

Pour sa part, le chef d’Etat-major général, le général Seydou Traoré, a adressé une correspondance de félicitations à tous les hommes en uniforme, via les chefs d’Etat-majors et les directeurs de service.

Pour le CMGA, «la détermination dont les uns et les autres ont fait montre lors de cette célébration doit être encouragée, soutenue et orientée dans le sens de la discipline et de la préparation des forces et du matériel en terme d’instruction pour l’accomplissement de la Mission de l’intégrité du territoire national».

Et pour conclure, le général Seydou Traoré a invité les chefs d’Etat-major à inscrire désormais ces instructions dans le cadre de toutes leurs activités «afin d’améliorer les performances de vos unités».

La hiérarchie manifeste ainsi son satisfecit à l’adresse des éléments de l’armée et de toutes les autres composantes de nos forces de sécurité qui ont émerveillé plus d’un lors du défilé militaire de Sikasso. Preuve ?

L’appréciation faite le 22 septembre par Me Abdoulaye Wade, Président du Sénégal, qui était l’invité d’honneur de Amadou Toumani Touré, lors de ces festivités. Le Président sénégalais s’était dit émerveillé par le défilé militaire et la qualité du matériel militaire dont dispose le Mali.

Pour Wade le peuple malien peut dormir tranquille parce qu’il a «une armée qui veille sur lui». Des appréciations qui au-delà de l’armée honore tout simplement le pays.

C.H Sylla

03 septembre 2005.