Partager

Le conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 25 août 2021, dans la salle de délibération au Palais présidentiel. C’était sous la présidence du Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta. Après avoir examiné les points inscrits à l’ordre du jour, le conseil a adopté des projets de textes, procédé à des nominations et entendu des communications. Au chapitre des mesures législatives et réglementaires, l’on apprend que sur le rapport du ministre de la Défense et des anciens combattants, le conseil des ministres a adopté des projets de textes relatifs à la création, l’organisation et aux modalités de fonctionnement de l’Ecole de Guerre du Mali.

Selon le communiqué du conseil des ministres, la complexité et la transversalité des questions de défense et de sécurité imposent aujourd’hui à notre pays de se doter d’une Ecole de Guerre, véritable pôle d’excellence de l’enseignement militaire supérieur à caractère scientifique. Le communiqué précise aussi que la création de cette école entre dans le cadre des réformes des Forces Armées Maliennes. Ce, pour compléter le continuum de formation des officiers et doter notre défense nationale d’un cadre de réflexion, de recherche et d’analyse des questions stratégiques.

De nombreuses nominations ont été faites lors de ce dernier conseil ordinaire des ministres du mois d’août. Ainsi, au chapitre des mesures individuelles, le conseil à procédé à la nomination de Amadou Konaté comme Directeur générale des Douanes. Il remplace à ce poste Mahamet Doucara. A l’Office Central des Stupéfiants (OCS), le conseil a nommé le Colonel Fousseyni Kéita comme Directeur de cette structure. Il succède au magistrat colonel Adama Tounkara.

Par ailleurs, au chapitre des communications, le ministre de la Santé et du développement social a informé le conseil des ministres de l’évolution de la maladie à Coronavirus marquée par une augmentation du nombre de cas testés positifs par rapport à la semaine précédente. D’où l’appel du Président de la Transition à l’endroit de la population au respect strict des mesures de prévention et de lutte contre cette maladie.

Sidiki Dembélé

Source: Le Républicain