Partager

Le gouvernement congolais a appelé vendredi les « responsables » du mouvement de défection observé dans l’est de la République démocratique du Congo d’officiers ex-rebelles, proches du général Bosco Ntaganda, à « s’abstenir d’actes susceptibles de les exposer à la justice ». Evoquant « des mouvements irréguliers » de « troupes indisciplinées » dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu (est), le gouvernement « invite les responsables de cette situation à la stricte observance de la discipline militaire et à s’abstenir d’actes susceptibles de les exposer aux rigueurs de la justice tant nationale qu’internationale », a déclaré dans un communiqué le porte-parole du gouvernement Richard Muyej Mangeze. AFP