Partager


Les Aigles militaires ont été battus en finale de la 6e Camfoot par les Lions Indomptables, les Espoirs se sont inclinés à domicile face à leurs homologues de la Guinée-Conakry en éliminatoires des Jeux africains « Alger 2007 » : deux défaites sur un score identique (0-1) et deux victoires de nos adversaires sur penalty. Le football malien n’était pas à la fête dimanche dernier.

L’équipe nationale militaire du Mali a, une fois de plus, échoué dans son ambition de porter la couronne d’Afrique. En effet, en finale de la 6e édition de la Coupe d’Afrique militaire de football (Camfoot), les protégés de Mory Goïta se sont inclinés par 0-1 face à leurs homologues du Cameroun. Un but encaissé dans les ultimes minutes de la première mi-temps. Cette finale s’est disputée dimanche dernier au stade Omnisports de Yaoundé.

Comme lors de l’édition de 2004, organisée par le Mali, les Aigles militaires voient leur rêve brisé en finale. La seule satisfaction, c’est que nos militaires vont représenter l’Afrique à la Coupe du monde, prévue l’année prochaine en Inde. Ils y seront en compagnie des nouveaux champions d’Afrique, les Camerounais, et les Guinéens de Conakry qui ont occupé la 3e marche du podium devant l’Algérie.

Des Espoirs fébriles

Les Aigles Espoirs n’ont pas eu plus de chance en match aller des éliminatoires des Jeux africains, « Alger 2007 » disputé dimanche dernier au stade du 26-Mars de Bamako. Après un début de match timide, les protégés d’Amadou Pathé Diallo ont tenté d’accélérer dans les 15 dernières minutes de la première mi-temps, notamment par Papa Gaoussou Diarra et Amadou Diamouténé qui sont passés à plusieurs reprises à côté de l’ouverture du score.

Mais, ce sont les Guinéens qui vont prendre l’avance sur un penalty transformé par Sory Ibrahima Cissé à la 44e minute. Il faut néanmoins reconnaître que les visiteurs méritaient cette avance sur l’ensemble de la première mi-temps.

C’est donc, assommés que les Aigles Espoirs regagnent les vestiaires en réfléchissant certainement à la stratégie de riposte à la reprise. Malheureusement, Modibo Kane Cissé et ses coéquipiers étaient loin d’imaginer que ce penalty avait définitivement scellé le sort de cette rencontre.

Malgré les changements apportés par l’encadrement technique, nos Espoirs ne sont jamais parvenus à prendre à défaut les Guinéens regroupés en défense. Très brouillons dans la finition des actions offensives, les protégés d’Amadou Pathé Diallo s’inclinent à domicile et se compliquent la tâche pour le match retour prévu le 14 janvier 2007 à Conakry.

Moussa Bolly

19 décembre 2006.