Partager

def20081.jpg

Parmi eux, 127 211 candidats pour les DEF classique et 7042 pour le DEF arabe.

Près de 10 % de ces élèves sont des candidats libres. Il faut remarquer que les épreuves du DEF pour l’année scolaires 2006-2007 avaient rassemblé 130 858 candidats.

La légère augmentation numérique enregistré un an plus tard s’explique par la progression constante du taux de scolarisation dans notre pays. De nos jours celui-ci est de 77,6 %, selon les responsables de la Cellule de planification et statistiques du département en charge de l’Éducation.

La capitale va, comme d’habitude, se tailler la part du lion puisqu’elle présentera cette année 20 051 candidats pour la rive gauche et 14 801 candidats pour la rive droite, soit un total de 34 852 candidats dont 1178 candidats au DEF arabe. L’académie de Kayes présentera 5 770 candidats pour les DEF classique et 479 arabisants.

L’académie de Kita, 4 531 candidats pour le classique et 103 arabisants. L’académie de Koulikoro compte 5810 candidats pour le classique et 372 arabisants. Celle de Kati va présenter 19 471 au classique et 399 arabisants.

A Sikasso, ils sont 18 607 candidats pour le DEF classique et 734 arabisants. L’académie de Koutiala va présenter 5 374 candidats au DEF classique et 355 pour le DEF arabe. Ségou compte cette année 11 331 candidats classique et 1 443 arabisants. L’académie de San dénombre 6 394 candidats classiques et 100 arabisants.

Mopti réunit 4 713 candidats au classique et 294 arabisants. Douentza fait « compétir » 4 867 candidats au classique et 83 arabisants. Ils sont 6 606 candidats au DEF classique et 109 arabisants pour l’académie de Tombouctou. Gao enregistre 2 643 candidats au classique et 325 arabisants. Enfin l’académie de Kidal aura 236 candidats au DEF classique. Et aucun candidat pour le DEF arabe.

« Toutes les mesures ont été prise pour le bon déroulement des examens. Nous n’avons aucun problème au niveau de l’enseignement fondamental« , nous a indiqué Sahaloum Ould Youbba, directeur du Centre national des examens et concours. Cet état optimiste des lieux est largement repris par les directeurs des centres d’examens de la rive gauche, que nous avons visités.

Ainsi, les élèves seront ce matin près de 1 500 à composer au groupe scolaire de Sabalibougou qui compte 5 centres. Ici à l’arrivée de notre équipe de reportage, les présidents des centres achevaient d’afficher les listes de candidats devant les salles et de numéroter les tables bancs. « Tout se passe bien au niveau de mon centre.

Les surveillants sont déjà sur place et nous sommes entrain de faire les derniers réglages« , nous a confié Diakaridia Senou, président du centre de Sabalibougou III. Centre qui compte 134 candidats répartis entre 6 salles et 12 surveillants en raison de 2 surveillants par salle. Chaque salle compte un maximum de 25 candidats.

Toujours dans le même groupe scolaire, au centre de Sabalibougou IV, ils sont 172 candidats en lice répartis entre 6 salles. Les 14 surveillants de ce centre sont aussi en place, nous confié le responsable des lieux, Sékou Traoré.

Environ 1 200 candidats vont composer au groupe scolaire de Kalabancoura qui compte 7 centres. « J’ai 6 salles pour un total de 150 candidats. J’ai pas encore rencontré les surveillants au nombre de 12, mais je ne doute pas qu’ils seront tous présents au jour J« , nous a indiqué Fagaye Danioko, président du centre de Kalabancoro III.

Le groupe scolaire de Niamakoro IV va accueillir lui aussi environ 1 200 candidats dans ses quatre centres. Ici aussi, les affichages des listes et le numérotage des tables bancs étaient en cours au moment où nous passions. Alfousséïni Touré directeur adjoint de l’établissement a assuré que tour serait fin prêt pour aujourd’hui. Les élèves avaient déjà commencé à reconnaître leurs salles et leurs places hier matin.

Mais les habitués du DEF pronostiquaient que la vraie affluence des candidats serait enregistrée surtout en début d’après-midi. Les jeunes gens que nous avons sondés sur leurs chances se sont montrés généralement confiants.  » L’année scolaire s’est bien passée et nous avons terminé les programmes. Donc nous avons toutes nos chances« , résumait un jeune.

Rappelons que l’examen va durer deux jours. Les candidats composeront dans les épreuves de rédaction, de physique-chimie, d’anglais, de dictée-questions et enfin de mathématiques.

Be COULIBALY

11 Juin 2008