Partager


En visite au guichet unique de dédouanement des véhicules, le DG des douanes, le colonel Amadou Togola a salué l’accroissement des recettes et le sérieux mis dans le travail.

Le colonel Togola a entrepris depuis la semaine derrière une visite dans les sous-directions, directions régionales et bureaux de douane de Bamako et de l’intérieur du pays. Le premier responsable de la douane et sa délégation ont été accueillis vendredi après-midi au guichet unique de dédouanement des véhicules.

Le guichet unique de dédouanement des véhicules a été créé par arrêté le 17 décembre 2007. Son rôle est de comprimer les délais longs d’environ 90 jours en délais relativement courts. Les usagers qui couraient entre structures éparses peuvent désormais accomplir sur place les formalités de dédouanement.

Le guichet couvre le district de Bamako et Koulikoro et abrite en son sein les services de la direction nationale du commerce et de la concurrence (DNCC), de l’Office national des transports (ONT), des impôts, du Trésor public et de la société en charge de la confection des plaques minéralogiques.

Le guichet connaît une performance en temps et en recettes. Le sous-directeur des recettes douanières, le colonel Soriba Diakité a indiqué que la nouvelle structure dirigée par le tout nouveau commandant Abdoul Karim Konaté dit Empé est passé de 800 millions de F CFA comme moyenne mensuelle de recettes en janvier-juillet 2008 à 2,2 milliards en août-septembre, soit une augmentation de 250 millions par mois.


Faux dédouanements

La réalité des chiffres ne doit pas cependant occulter certaines difficultés. Les faussaires sont tapis dans l’ombre. Aux dires du commandant Abdoul Karim Konaté, de janvier à septembre 2008, sur 5000 véhicules importés au Mali, 200 sont arrivés dans un bureau de douane. Il dénombre à ce jour 95 % de faux dédouanement.

Son bureau, qui est aux trousses des faussaires, a appréhendé 280 véhicules non dédouanés et a à son actif 1000 affaires contentieuses qui ont généré plus de 100 millions de F CFA pour le Trésor public.

Le DG des douanes accueilli par un piquet d’honneur a remercié les 41 agents du guichet unique pour la performance réalisée au bout de quelques mois. « J’ai tenu à effectuer cette visite sur le terrain pour me rendre compte de l’état de fonctionnalité des structures. Je constate que la vôtre marche à merveille », a affirmé le colonel Togola qui a visité aussi le Centre de perfectionnement professionnel de la douane, situé dans l’enceinte du guichet unique.

Le colonel Togola a rappelé aux gabelous que le quota de recettes qui leur est fixé cette année était initialement de 292 milliards de F CFA que l’Etat a ramenés à 230 milliards à cause de la crise internationale. Celle-ci, à l’en croire, a eu comme effets collatéraux, les exonérations accordées sur le riz, le lait et l’huile au mois de ramadan et qui ont occasionné un manque à gagner de 9,2 milliards pour le Trésor. Les hydrocarbures ont coûté 60 milliards aux caisses de l’Etat.


Abdrahamane Dicko

13 Octobre 2008