Partager

babani.jpg

Le week-end dernier, à la faveur de la dédicace de son dernier album “Gnoumadon”, l’artiste malienne Babani koné dite Sirani a mis Bamako dans une effervescence exceptionnelle. Vendredi 9 et samedi 10 mai 2008, les fans et les “Djatigui” de Babani Koné ont pris d’assaut le Centre international des conférences et la salle Bazoumana Cissoko du Palais de la culture de Bamako.

Décidément, l’artiste Babani Koné est un phénomène au Mali. A la faveur de la dédicace de “Gnoumadon”, l’artiste et les observateurs de la scène musicale au Mali ont eu l’opportunité d’apprécier sa popularité auprès du public malien, notamment la gent féminine.

Samedi 9 mai 2008, dès 20 heures, tous les usagers qui ont eu la chance d’emprunter la corniche qui passe devant le CICB, par le nombre des véhicules stationnés au parking et dans les environs, ont compris qu’un évènement exceptionnel s’y déroulait. L’esplanade du CICB, prise d’assaut par un public acquis à sa cause, a abrité un spectacle riche en sons et en couleurs.

Dans un décor exceptionnel confectionné de main de maître par “Madeka Concept”, la Sirani de Ségou, devenue Siraba du Mali et ses deux artistes invités de la Côte d’Ivoire et du Sénégal ont tenu en haleine les spectateurs, dans un concert d’environ 6 heures. La soirée, co-animée par Adama Kouyaté de l’ORTM et Moussa Mara de la radio télévision guinéenne, comme prévu, a démarré par la prestation de l’artiste sénégalais Mbaye Dyeng Faye et son orchestre.

Dans un rythme endiablé, cet artiste a fait danser plus d’un spectateur. L’artiste ivoiro-malien, petit Papou, dans un autre registre s’est installé dans le coeur de nombreuses spectatrices qui ont apprécié son style. Après ces deux artistes, arriva le tour de celle qui était attendue.

C’est dans un tonnerre d’applaudissements que Babani Koné, s’est installée sur le podium pour revisiter son riche répertoire. Sirani, qui attendait cette soirée avec beaucoup de sérénité, a été des plus merveilleuses.

Et les nombreux “Djatigui” qui ont fait le déplacement n’ont pas caché leur satisfaction.

Par groupe de cinq à dix, les nombreuses fans de l’artiste ont défilé sur le podium pour la congratuler, chacune à sa manière. Certaines par des accolades et d’autres par l’octroi d’une série de billets de banque. L’artiste et son groupe ont reçu en cadeau de nombreux billets de banque de la part de leurs “Djatigui”.

La soirée a pris fin par la chanson “ma vie a changé” que Babani chante avec beaucoup d’entrain. Rendez-vous a été pris pour le lendemain au Palais de la culture de Bamako.

Cette seconde soirée a tenu toutes ses promesses. Babani Koné toujours égale à elle même, a assuré une animation non stop. Le public qui y a fait le déplacement est reparti très satisfait de la prestation des différents artistes.

Pour un “baptême”, celui de “Gnoumadon” a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Babani a profiter pour réchauffer son réseau de “Djatigui” qui a été très satisfait du témoignage de la reconnaissance de leur contribution à la carrière de l’artiste.

Assane Koné

13 Mai 2008