Partager

Le directeur général de la Bank of Africa (BOA), Mamadou Igor Diarra, a été élevé au rang de grand officier de l’Ordre national du mérite français par l’ambassadeur Christophe Bigot. Un geste que l’ambassadeur inscrit dans un élan qui vise à « rendre honneur au Mali et à un banquier modèle ».

Christophe Bigot s’est dit très heureux de remettre à Mamadou Igor Diarra cette décoration qui est la plus haute de l’Ordre national du mérite, à savoir, grand officier de l’Ordre national du mérite. « C’est une décoration qui lui a été donnée par la France pour beaucoup de raisons. Il s’agit de saluer l’action du Mali, l’unité et l’intégrité du Mali. Il incarne le Mali, dans ce qu’il a de meilleur, toutes ses qualités professionnelles, son dévouement à la cause publique. Il était un grand banquier au Mali, un grand ministre », a indiqué l’ambassadeur de France au Sénégal.

« Nous voulons honorer le Mali, d’autant que nous connaissons les difficultés que connaît le pays. La France, avec plusieurs pays africains, dont notamment le Sénégal, est venue en secours à nos amis maliens pour éviter que le pire ne se produise. Tout n’est pas encore réglé aujourd’hui, loin s’en faut. Mais il est important de manifester notre solidarité vis-à-vis du Mali », a dit le diplomate.

Pour sa part, le DG de la BOA a fait comprendre que c’est d’abord un grand sentiment de fierté mais surtout d’honneur de porter les insignes d’une distinction de la République française. « La France et cette partie de l’Afrique à laquelle j’appartiens ont une riche histoire commune. L’intervention de la France consacre le sauvetage de notre pays qui était menacé de disparition. Je voudrais rendre hommage à tous ceux qui sont tombés pour cette cause », a-t-il déclaré.

La remise de cette distinction s’est déroulée à la faveur de la fête d’indépendance de la France le 14 juillet dernier.

Avec Le Soleil

du 14 Septembre 2017