Partager

Ce jour 06 août 2008, le PARENA a appris avec consternation le brutal arrêt du jeune processus démocratique de Mauritanie, par un coup d’Etat perpétré par des officiers supérieurs de l’armée.

Le Parena, considérant que ce putsch est un recul indiscutable de la démocratie en Mauritanie,
Condamne avec la dernière énergie ce coup d’Etat,
Exige la libération inconditionnelle du Président et du Premier ministre mauritaniens,

Exige le retour immédiat à la légalité constitutionnelle en Mauritanie,

Demande aux Gouvernements démocratiques de condamner ce coup d’Etat et de ne pas reconnaître de légitimité aux putschistes,
Plus particulièrement, le Parena attend des autorités du Mali qu’elles ne cautionnent pas le putsch perpétré à Nouakchott.

Le PARENA, conscient que l’avènement d’une ère démocratique en Mauritanie en 2005 a été la résultante du combat acharné et multiforme des démocrates mauritaniens pendant des années, les exhorte à la résistance aux putschistes par tous les moyens de lutte politique !

Le Comité Directeur du Parena/PO

Le porte-Parole

Djiguiba KEITA/PPR