Partager

Le ministre porte-parole du gouvernement, Mahamane Baby a organisé hier mardi dans les locaux de son ministère un point de presse au cours duquel, il a expliqué les grandes décisions prises lors du conseil des ministres d’hier mardi. Il s’agit des innovations apportées au niveau de la Cour Suprême, l’efficacité des marchés publics, la revalorisation de la grille indiciaire des enseignants du supérieur, l’évaluation du contrat-plan Etat-District de Bamako, des déguerpissements à Bamako.

Le porte-parole du Gouvernement, Mahamane Baby a rencontré la presse pour s’expliquer sur les actions que le gouvernement entend mener. Ainsi, plusieurs textes ont été adoptés pour adapter la Cour suprême à l’évolution de l’environnement juridique et institutionnel du pays.

Les innovations majeures proposées sont, entre autres, l’élargissement des attributions du Secrétariat général, la création de nouvelles chambres, l’accroissement du contrôle de performance au niveau de la section des comptes, le renforcement de l’autonomie financière de la Cour suprême pour mieux garantir son indépendance.

En ce qui concerne l’efficacité dans l’exécution des marchés publics, le gouvernement a pris de nombreuses mesures, parmi lesquelles des actions visant à réduire les délais de passation des marchés publics. Il s’agit notamment du relèvement des seuils minimum et d’approbation des marchés, la réduction du nombre de visa actuellement nécessaire à l’approbation des marchés, la réduction des délais administratifs de passation des marchés.

Au chapitre de la revalorisation de la grille indiciaire des enseignants du supérieur, il a été décidé de revaloriser la grille salariale à 10%. Les indemnités spéciales d’encadrement vont être accordées ainsi que l’octroi de nouvelles primes. Il a aussi été décidé de faire un contrat plan Etat-région ou District.

Pour éviter des inondations, des actions vont être prises dans les meilleurs délais, à savoir, une vaste campagne d’information et de sensibilisation sur les occupations illicites sur toute étendue du territoire national. Par ailleurs, des sanctions administratives et judiciaires vont être prises contre les autorités et les agents fautifs impliqués dans l’inondation du 30 août 2013. Ces sanctions vont, à en croire le ministre, commencer à tomber à partir de la semaine prochaine.

En outre, il sera procédé, avant l’hivernage, aux déguerpissements de populations qui occupent illicitement les domaines de l’Etat, notamment Woyowayankô, en commune I, Tingolée et Molobalini en commune I, sur une superficie totale de 379 occupants.

Falé COULIBALY

23 Avril 2014